Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Archives

« Logement et insertion à Bruxelles : deux mémorandums »

21-06-1999 Alter Échos n° 55

Le 7 juin, le Syndicat des locataires 1 a présenté face à la presse son mémorandum en vue des élections. Tout d’abord, il a réclamé l’inscriptiondans la Constitution belge de la phrase suivante : «Pas d’expulsion sans relogement». Ensuite, il a demandé la réforme de la fiscalité immobilière : d’unepart, la déduction de travaux de rénovation ou d’entretien ne pourrait plus se faire que sur présentation de pièces justificatives, et non plus en fonction d’unpourcentage forfaitaire ; d’autre part, la base de la taxation devrait se faire sur base des revenus locatifs réellement perçus et non plus sur base d’un revenu cadastral établien 1975. Il suggère de faciliter l’accès à la propriété pour les classes sociales les plus faibles «via des prêts sociaux à un taux de 0 % pourles catégories de revenus les plus basses». En matière de politique de logement social, le syndicat préconise les mesures suivantes : une rénovation constante desbiens ; plus de possibilités pour les Sociétés immobilières de service public (SISP) d’acquérir des biens inoccupés dans le secteur privé, afin de lesréintroduire sur le marché locatif social ; et la création d’un Conseil consultatif de l’habitat. Enfin, il exige l’application de la loi Onkelinx relative à laréquisition d’immeubles inoccupés.
Par ailleurs, une lettre-mémorandum a également été envoyée aux partis et aux candidats bruxellois aux élections par douze associations actives dans larénovation du logement en Région de Bruxelles-Capitale 2. Ces douze associations ont rénové plus d’une centaine de logements destinés à des familles ou despersonnes en situation de précarité, grâce, entre autres, au système régional de primes à l’insertion. Elles demandent donc la poursuite de cette politique;de pouvoir disposer des moyens budgétaires nécessaires ; de «renforcer cette action par un assouplissement des mesures d’application» (notion moins restrictive de travauxsubsidiables) ; et d’ «harmoniser les critères de référence pour l’ensemble des régimes de soutien au logement (ADIL, AIS, rénovation d’habitations, logementsocial)».
1 Syndicat des locataires, square Albert Ier 32 à 1070 Bruxelles, tél. : 02/ 522 98 69, fax : 02/ 524 18 16.
2 Rénovassistance (bd de la Révision 25 à 1070 Bruxelles, tél. : 02/772 67 07, fax : 02/523 94 95), AREHAB, Centre urbain, Convivence, Fédération bruxelloisedes unions de locataires (FéBUL), IRIS, Habitat et Rénovation, Le Chant d’oiseau, Les trois pommiers, Le nouveau 150, Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat, Sourced’espoir.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)