Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Liège : appel au référendum dans le conflit urbain de la place St-Lambert"

10-06-2002 Alter Échos n° 122

Le Groupe de travail Liège 21e (pour 21e siècle)1 est un réseau de réflexion sur l’économie, l’urbanisme et la citoyenneté. Le mouvement lanceun appel au référendum sur la finalisation de la place Saint-Lambert – contre la construction des annexes du Palais de Justice sur le nord de la place (près de la gare duPalais)… La contestation dure depuis 1991.
Les extensions du Palais de justice compteront 40.000 m2 de bureaux répartis dans quatre bâtiments. Le permis de bâtir demandé par la ville de Liège aété annulé et revu suite au recours au Conseil d’État des habitants du quartier de Pierreuse qui refusent notamment la “tour de justice” (32 mètres de haut).L’enquête publique relative au nouveau permis d’urbanisme a suscité quelque 100 remarques et une pétition de 1.650 signatures. Les opposants au projet avancent desarguments urbanistiques (“40.000 m2 de bureaux abandonnés soirs et week-end”), judiciaires (“surface de bureaux insuffisante”) et patrimonial/économique (valorisation du joyauqu’est le Palais des Princes-Évêques comme outil culturel et touristique”).
“5000 signatures pour un élu”
Le groupe Liège 21e désire soumettre quatre questions à la population : “Où faut-il implanter un nouveau Palais de Justice ? À quoi faut-il affecter le Palais desPrinces-Évêques ? Que faut-il faire des espaces sur et autour de la gare du Palais ? Que faut-il faire de l’espace du Tivoli (au sud de la place Saint-Lambert) ?” L’appel auréférendum est parrainé par 67 personnalités dont l’entraîneur des Diables Rouges Robert Waseige et l’ancien bourgmestre de Liège Jean-MauriceDehousse. Pour André Lemaître, membre du groupe Liège 21e, “le projet achèverait de déséquilibrer la place Saint-Lambert qui souffre déjàd’une absence de convivialité et de chaleur humaine”. Il annonce que “5.000 signatures correspondent au nombre de voix nécessaires pour un élu parlementaire”.L’objectif de ý’appel au référendum n’est “pas nécessairement d’aboutir à un référendum, mais de renouer le dialogue”. Et deprôner le déménagement de la Justice sur un autre site et la construction de logements sur la place Saint-Lambert, “car la place est actuellement fréquentéeessentiellement par la clientèle de passage des commerçants”.
La Ville annonce un chantier de 4,5 ans pour un projet de 75 millions d’euros. William Ancion, échevin liégeois de l’Urbanisme, défend ardemment le maintien de laJustice sur la place Saint-Lambert “comme élément important de l’animation du centre ville, avec des milliers de fonctionnaires qui travaillent sur le site”. Malgré ladétermination de la Ville, André Lemaître pense que le projet pourrait être revu : “Oui, dit-il. Sinon on reste sur sa chaise chacun dans son coin. On n’exercerait pasnotre citoyenneté”.
1 Groupe de travail Liège 21è, rue Hemricourt, 30 à 4000 Liège, tél. : 0474 51 48 12, fax : 04 223 42 00. Référendum : http://www.liege21e.net, E-mail : liege21e@skynet.be.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)