Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

ILe chiffre d'affaires annuel reste un mystère mais la besogne ne manque pas à Télé-Service 1. Chaque année, à la rentrée, 40 à 50 jeunes,filles et garçons, de plus de 18 ans, peuvent répondre à de multiples demandes en provenance de personnes socialement ou financièrement défavorisées, voiredes asbl sans le sou ou des personnes handicapées. Nettoyage, mise en caisses, lavage de vitres, repassage, déménagement, peinture ou tapissage... rien ne les arrête ! Lecoût du service ? 175 francs par jeune et par heure.Concurrence avec les ALE ou le secteur privé ? Marc Dujardin, coordinateur : «Nous ne le considérons pas ainsi, dans la mesure où notre différence réside dansl'encadrement systématique des jeunes qui effectuent les travaux, le devis et le calendrier étant établis par des responsables de l'asbl; par ailleurs, nous répondonsà une demande qui jamais ne s'adresserait à des déménageurs ou des entreprises privées du secteur du bâtiment». Jusque maintenant, les frais de gestiondu service ainsi que le coût d'encadrement sont pris en charge par une donation de la Fondation Fortis 2 ou via une subvention issue d'un contrat de quartier...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)