Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Social

Les migrants maintiennent l’«Espagne vide» en vie, mais pour combien de temps?

Les migrants sont aujourd’hui l’oxygène qui maintient en vie l’«Espagne vide», nom donné aux zones rurales espagnoles dépeuplées et défavorisées. Mais il n’y a aucune garantie d’avenir pour les villages désertés…

Samira Bendadi - MO* 17-02-2022 Alter Échos n° 501
© Iratxe Álvarez, pour MO Magazine

Ils travaillent comme bergers, ouvriers du bâtiment ou dans le secteur minier. Ils nettoient les places, s’occupent des personnes âgées et donnent, avec leurs enfants, de la vie aux villages. Les migrants sont aujourd’hui l’oxygène qui maintient en vie l’«Espagne vide», nom donné aux zones rurales espagnoles dépeuplées et défavorisées. Mais il n’y a aucune garantie d’avenir pour les villages désertés. Un manque d’infrastructures suffisantes et de volonté politique empêche de renverser la tendance à la dépopulation. Après les manifestations et les élections de 2019, des promesses ont été faites, mais, sur le terrain, la situation n’a pas changé. Seuls les nouveaux arrivants semblent trouver le chemin de l’Espagne rurale.

La journaliste de MO* Samira Bendadi s’est rendue dans les villages les plus reculés pour les rencontrer. 

Un reportage issu du magazine néerlandophone MO* Magazine – Mondiaal Nieuws publié le 6 décembre 2021, à retrouver en intégralité en français sur www.alterechos.be et dans sa version originale sur www.mo.be

Traduction: Manon Legrand

«Quand je suis arrivée au village avec mes quatre enfants, il y a eu une fête, raconte Rachida. Les gens étaient très heureux de voir des enfants se promener ici. Et quand j’ai vu combien mes enfants étaient heureux ici, j’ai pensé: c’est ici que je dois être.»

Rachida est la première femme marocaine venue vivre ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Manon Legrand

Manon Legrand

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)