Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Le prêt de lancement succède au prêt-chômeur”

20-04-1998 Alter Échos n° 28

Opérationnel depuis 1983, autonome dès 1992, le Fonds de participation1 octroie des prêts aux chômeurs complets indemnisés désireux de s’installer commeindépendant ou de créer une entreprise. Ce mois d’avril, le Fonds relance le prêt-chômeur selon 4 axes.
> Depuis le 1er avril, ce prêt porte l’appellation moins péjorative de «prêt de lancement».
> De nouvelles modalités ont été prises concernant le remboursement du prêt concédé (800 000 FB max). Le remboursement ne s’étale plus sur 10 ans,mais sur 13. Quant à la période de franchise – durant laquelle l’emprunteur ne paye que les intérêts du prêt – elle passe de 5 à 3 ans. Cette dernièremodification permet de rembourser le capital non plus en 5 ans, mais en 10 ans. De plus, le taux d’intérêt est avantageux : il est limité à 3 % les 5 premièresannées et à 5 % les 8 suivantes. Vérification faite, cette mesure doit encore faire l’objet d’un arrêté royal. Ces modalités entreront en vigueur dès le4 mai 1998.
> Durant la 1ère année, le bénéficiaire du prêt peut recevoir un accompagnement administratif. Il reçoit gratuitement un carnet de chèques«conseils-accompagnement»2 qui lui donnent droit à un accompagnement individualisé auprès d’un centre spécialisé : pour se mettre en conformitéavec avec les dispositions réglementaires en matière de TVA ou de lois sociales, pour actualiser le plan d’affaires, pour gérer les documents administratifs, etc. Cette mesureest d’application depuis le 1er avril.
> Une vaste campagne d’informations est actuellement en cours. Une brochure expliquant le prêt de lancement va être envoyée à quelque 20 000 chômeurs3 durant lasemaine du 20 avril. En fonction du retour, l’envoi de 180 000 autres brochures sera réparti tout au long de cette année, à raison de 20 000 par semaine.
Commentant cette campagne, Jean-Pierre Remacle, expert financier de gestion du Fonds, nous en explique l’objectif. «Il faut informer les gens du terrain de l’existence du Fonds. Aprèsrenvoi du coupon-réponse de la brochure, les personnes intéressées en recevront une seconde qui leur donnera davantage d’informations sur le prêt de lancement ainsi qu’unformulaire de demande. Il faut, en effet, être sélectif. Cela ne sert à rien de prêter des fonds pour un projet qui n’est pas viable. Si un indépendant se retrouve enfaillite après un an ou deux, il risque de se retrouver avec des dettes très importantes à rembourser. Nous n’aurions aidé le chômeur qu’à sortir d’unesituation de gêne pour se retrouver dans la misère». D’où pas de laxisme.
En moyenne, quelques 800 dossiers sont examinés chaque année et ± 50 % se voient octroyer le prêt. En 1997, il y a eu 773 demandes : 360 dossiers ont étéacceptés contre 413 refusés. «Il y a donc 360 personnes qui sont sorties du chômage notamment grâce au Fonds, constate Jean-Pierre Remacle ; avec notre campagned’informations, nous comptons bien doubler le nombre de demandes pour 1998.»
1 Fonds de Participation, bd de Waterloo 16 à 1000 Bruxelles, tél. 02/289 85 02, fax 02/289 89 95. Précisons que si le Fonds de Participation loue un bureau au sein desbâtiments du Crédit Professionnel, c’est parce que ce dernier joue le rôle d’opérateur central aux côtés du Fonds, d’autres banques étantégalement mandatée pour servir d’intermédiaire dans l’introduction des dossiers.
2 Mis au point par le Fonds de Participation, en collaboration avec le Ministère fédéral de l’emploi et du travail, l’IFPME et le VIZO (classes moyennes).
3 Ces chômeurs ont été choisis de manière aléatoire.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)