Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Le logement public bruxellois rationnalisé

De 33 sociétés de logement à Bruxelles, on va donc passer à 15. Le plan est connu. Reste à l’appliquer

29-03-2013 Alter Échos n° 357

De 33 sociétés de logement à Bruxelles, on va donc passer à 15. Le plan est connu. Reste à l’appliquer. Ce ne sera pas toujours simple

On y aura consacré de nombreuses pages… Prévu dans la déclaration de politique générale avant d’être imposé par les accords institutionnels, le processus de fusion dans le logement social bruxellois devait arriver à diminuer de moitié le nombre de sociétés. Il fait désormais l’objet d’un accord politique de huit partis bruxellois (les six de la majorité bruxelloise + le MR + le SPa).

« Quand certains demandent qu’on nomme à nouveau deux belles-mères, c’est utile de faire la preuve que les Bruxellois peuvent agir et prendre des décisions ! », assène Yaron Pesztat faisant allusion aux déclarations de Geert Bourgeois pour la cogestion de Bruxelles. Le négociateur Ecolo rappelle que le critère géographique était important mais pas unique et que l’objectif d’arriver à des entités entre 2 000 et 4 000 logements est atteint. Il note également le passage de 362 à 225 administrateurs dans le secteur. Les délais de réalisation risquent d’être variables. Certains processus de rapprochement ont déjà commencé. D’autres seront plus compliqués.

Sorelo démantelé

C’était un des principaux nœuds de la négociation : quel avenir pour Sorelo, une société intercommunale dont la Ville de Bruxelles est l’actionnaire majoritaire (avec son CPAS) ? Selon nos informations, les débats furent difficiles. « Nous n’étions pas partisans du démantèlement de Sorelo », nous confie Joël Riguelle, le bourgmestre de Berchem, négociateur CDh. « Mais la volonté de la Ville et d’Etterbeek a fini par prévaloir », reconnait-il.

Le directeur de Sorelo, Jean-Louis Pirottin, par ailleurs échevin CDh à Jette, a chèrement défendu son projet visant à continuer la gestion d’une société au personnel et aux bureaux mutualisés avec Assam telle qu’elle fonctionnait depuis de nombreuses années. Le CDh a fini par lâcher pour arriver à un compromis. Il est sans doute vrai que l’éviction du CDh de la majorité à la ville a favorisé le dessein d’Yvan Mayeur et Vincent De Wolf. Une grande société sera néanmoins rebâtie autour d’Assam qui fusionne avec le Home et le Home familial et récupérera la gestion des logements non bruxellois et non etterbeekois de Sorelo, les logements non bruxellois de Lorebru (qui disparaîtra aussi) et les logements de la Cité Moderne.

« Ce sera un beau défi », positive Jean-Louis Pirottin. Les obstacles sont nombreux. Il faut respecter le code des sociétés, tenir compte de l’intérêt des différents actionnaires et des locataires, et surtout gérer les transferts d’un personnel qui semble assez « démonté » selon l’expression de leur directeur. « Cela prendra du temps. J’estime à trois ans le délai nécessaire », nous déclare-t-il en évoquant que la forme de la société pourrait évoluer. « Pourquoi pas une coopérative de locataires ? En tout cas un projet avec une part participative ! »

Disposera-t-il de tout ce temps ? Peu probable ! L’ordonnance qui accompagnera le processus va imposer que les sociétés présentent à la SLRB un plan stratégique dans un délai de 18 mois après son adoption qui pourrait intervenir avant l’été.      

On remarquera que les HBM de Saint-Josse rejoignent finalement l’entité everoise annoncée et que la société communale de Woluwe-Saint-Lambert reste seule. Rappelons qu’il s’agit d’un accord à huit sans le FDF. On a recherché la bonne gouvernance, mais la politique a gardé ses droits !

Les 15 entités après fusions

1. Assam, Le Home, Le Home familial bruxellois, La Cité moderne (Berchem)
plus les logements non bruxellois de Lorebru et de Sorelo, moins les logements etterbeekois de Sorelo,
moins les logements de la ville de Sorelo.

2. Floréal, Le Logis

3. Le Foyer forestois, Le Foyer st-gillois

4. Le Foyer anderlechtois

5. Le Foyer bruxellois (+ des logements de Sorelo et Lorebru)

6. Le Foyer laekenois (+ des logements de Sorelo et Lorebru)

7. Le Foyer schaerbeekois

8. Germinal, Ieder Zijn Huis, Les HBM de St-Josse-ten-Noode

9. Le Logement molenbeekois

10. Le Foyer jettois, Les Villas de Ganshoren

11. Construction d’H.S. de Woluwé-St-Pierre, Les Habitations et logements sociaux d’Auderghem,
Ville et forêt (Boitsfort)

12. Cobralo, Les Foyers collectifs, Kapelleveld, Messidor, Les Locataires réunis

13. Le Foyer etterbeekois + logements de Sorelo
Le Foyer koekelbergois

14. Le Foyer ixellois, Société uccloise du logement

15. L’Habitation moderne (Woluwé-st-Lambert)

En savoir plus

– Alter Echos n° 354 du 18.02.2013 : https://www.alterechos.be/index.php?p=sum&c=a&n=354&l=1&d=i&art_id=22970 Le Monopoly du logement social bat son plein
– Alter Echos n° 336 du 29.04.2012 : https://www.alterechos.be/index.php?p=sum&c=a&n=336&l=1&d=i&art_id=22244 Logement social : groupons-nous ! Et demain ?

Jacques Remacle

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)