Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Le “BON” accueil des allochtones bruxellois

Créé le 1er avril 2004, le BON (bureau d’accueil pour les personnes d’origine étrangère; en flamand Brussels ONthaalbureau voor mensen van vreemdeorigine)1 est une association issue de la fusion de trois organisations flamandes (Onthaalbureau Tracé, Oniko et Compas) actives essentiellement dans la formation desprimo-arrivants sur le territoire de la région bruxelloise. Mais le public cible du nouveau bureau d’accueil dépasse les primo-arrivants pour inclure les adultes étrangers ainsique les Belges d’origine étrangère habitant dans les 19 communes bruxelloises. La mission, le groupe cible ainsi que le contenu du « trajet d’intégration » ontété définis par le décret flamand relatif à l’intégration. Ce nouveau décret s’adresse à tous les étrangers, quelle que soit ladurée de résidence en Belgique, ainsi qu’aux « nouveaux Belges ».

30-03-2007 Alter Échos n° 226

Créé le 1er avril 2004, le BON (bureau d'accueil pour les personnes d'origine étrangère; en flamand Brussels ONthaalbureau voor mensen van vreemdeorigine)1 est une association issue de la fusion de trois organisations flamandes (Onthaalbureau Tracé, Oniko et Compas) actives essentiellement dans la formation desprimo-arrivants sur le territoire de la région bruxelloise. Mais le public cible du nouveau bureau d'accueil dépasse les primo-arrivants pour inclure les adultes étrangers ainsique les Belges d'origine étrangère habitant dans les 19 communes bruxelloises. La mission, le groupe cible ainsi que le contenu du « trajet d'intégration » ontété définis par le décret flamand relatif à l'intégration. Ce nouveau décret s'adresse à tous les étrangers, quelle que soit ladurée de résidence en Belgique, ainsi qu'aux « nouveaux Belges ».De manière assez stigmatisante, le texte précise que les « candidats à l'intégration qui perçoivent des allocations d'un CPAS, les chômeurs, lesparents d'un enfant scolarisé, les candidats locataires à un logement social flamand ou les membres de la famille d'un citoyen de l'Union européenne doivent êtrepri...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Mehmet Koksal

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)