Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

« Services liens » pour assurer les liens entre les détenus et leurs enfants

La ministre Maréchal (Écolo)1, en charge de l’Aide sociale au détenu, a présenté un avant-projet de décret qui vise à donner unebase légale aux associations qui permettent de maintenir ou de restaurer le lien entre les parents détenus et leur(s) enfant(s). Elle propose la création de « servicesliens » pour favoriser les relations entre les détenus et leurs enfants.

27-07-2005 Alter Échos n° 155

La ministre Maréchal (Écolo)1, en charge de l’Aide sociale au détenu, a présenté un avant-projet de décret qui vise à donner unebase légale aux associations qui permettent de maintenir ou de restaurer le lien entre les parents détenus et leur(s) enfant(s). Elle propose la création de « servicesliens » pour favoriser les relations entre les détenus et leurs enfants.

Le maintien du lien entre le détenu et sa famille

Le projet vise d’abord à respecter les droits des 16 000 à 20 000 enfants de 0 à 15 ans dont un des parents est incarcéré. Les services liens serontchargés d’assurer le contact entre le détenu et sa famille mais aussi des collaborations avec les services d’aide à la jeunesse (SAJ) et les services de protectionjudiciaire (SPJ) afin de s’assurer de l’intérêt de l’enfant à avoir un contact avec son parent détenu, l’accompagnement de l’enfant auxvisites…

Un outil de prévention pour les enfants et leurs parents

Ce projet vise à rencontrer plusieurs objectifs. De nombreuses études démontrent, d’une part, l’importance du maintien du lien entre parent détenu et enfantpour favoriser, lors de la libération, la réinsertion et prévenir les récidives, et, d’autre part, l’impact de l’incarcération d’un ou desparents sur l’enfant : les sentiments d’abandon, d’anxiété, d’agressivité qui peuvent entraîner des problèmes scolaires et des risques accrusde délinquance. La ministre annonce l’agrément et le subventionnement de deux « services liens » en 2004 et trois autres en 2005.

1. Cabinet, rue Belliard, 9-13 à 1040 Bruxelles, tél. : 02 213 35 71.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)