Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Après de multiples péripéties et les protestations d'une partie du secteur, le Samu social1 a rouvert ses portes ce lundi 2 avril. Alain Hutchinson2, ministre de l'Actionsociale, qui s'était improvisé médiateur dans le conflit qui opposait les travailleurs à une partie du conseil d'administration, a rencontré le lundi 12 mars lesmembres du CA ainsi que les pouvoirs publics concernés par la problématique du Samu social, à savoir Yvan Mayeur, président du CPAS de Bruxelles-ville et par ailleursadministrateur "dissident" du Samu, et Jean-Pol Philippot, administrateur délégué d'Iris. La réunion qui a duré plus de trois heures a permis de débouchersur un accord entre les parties présentes. Le lendemain, les syndicats acquiesçaient à leur tour.L'accord en question porte sur la réforme des statuts du Samu social dans lequel les pouvoirs publics deviennent majoritaires. Ce qui a permis à Alain Hutchinson de rappeler que cetteréforme devra s'inscrire dans la négociation générale qui a commencé aüec la concertation des "sans-abri" et qui vise une réorganisation du secteur dela grande exclusion. La nouvelle composition de l'AG et du CA sera dorénavant la suivante : trois repr&e...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)