Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Archives

Françoise Dupuis lance un appel à projets pour les logements solidaires

La secrétaire d’État bruxelloise en charge du Logement, Françoise Dupuis (PS)1, a lancé un appel à projets pour des initiatives de logementssolidaires pour personnes précarisées. L’appel se clôture ce 2 juin.

23-05-2008

La secrétaire d’État bruxelloise en charge du Logement, Françoise Dupuis (PS)1, a lancé un appel à projets pour des initiatives de logementssolidaires pour personnes précarisées. L’appel se clôture ce 2 juin.

Sous la précédente législature fédérale, l’habitat solidaire pour personnes en précarité sociale a fait l’objet d’une étude dans le cadre dela Conférence interministérielle du logement (CIL)2. Aujourd’hui, c’est Françoise Dupuis, ministre régionale, qui lance un appel à projets sur cethème. « Il est trop rare qu’un homme politique – ici une femme – donne un prolongement à une étude pour ne pas saluer l’initiative, note Nicolas Bernard,professeur aux facultés universitaires Saint-Louis3, qui a collaboré à cette étude. De plus, les options suivies sont proches de ce qui estpréconisé dans l’étude. L’accompagnement social est un pré-requis indispensable, car ça ne sert à rien de donner un logement à une personneprécarisée, il faut l’aider à se l’approprier. Enfin, autre aspect positif, tant le locatif que l’acquisitif sont visés. »

Objectif : briser l’isolement social

L’appel à projets concerne les initiatives de logements de type communautaire ou groupé. Ceux-ci devront compter au moins un espace collectif qui sera mis à disposition detous les occupants : salle de séjour, cuisine, salle à manger. Sur ce dernier point, Nicolas Bernard note une contradiction avec l’arrêté royal du 8 juillet 1997, lequelprévoit que les pièces affectées au collectif doivent concerner autre chose que le séjour (ou le coucher).
Par ailleurs, un accompagnement social adapté devra être prévu pour les personnes en situation de précarité sociale ou économique (sans-abri, personnesâgées, personnes handicapées, victimes de violence, etc.) et qui souhaitent adhérer à ce type d’habitat.

Concrètement, « les différents projets devront permettre de casser la spirale de l’exclusion et de l’isolement social, en valorisant la réinsertion grâce àl’accès au logement ». Ici encore, le professeur de Saint-Louis s’interroge sur cette solidarité interpersonnelle : « Est-ce que les gens devront avoir un projet collectif ?La motivation première des publics visés est surtout pécuniaire et non communautaire. Par ailleurs, si on veut favoriser la réinsertion, il faut privilégier lamixité sociale et ne pas mettre que des pauvres ensemble. » Enfin, rien n’est réglé en termes de régime d’allocations sociales, les personnes risquent donc de seretrouver avec un statut de cohabitant.

Les autres conditions

Les asbl répondant à l’appel devront être actives dans le secteur du logement à Bruxelles et avoir une expérience en matière d’accompagnement social depublics précarisés. Priorité sera accordée aux « structures disposant déjà de partenariats avec les différents services [associatifs ou publics]spécialisés dans l’aide aux personnes en difficulté ».

Petite précision, histoire d’éviter les effets d’aubaine, « le projet présenté doit obligatoirement impliquer un accroissement de l’activité del’association bénéficiaire et donc permettre l’accès au logement de nouvelles personnes ».
Le soutien accordé permettra aux asbl d’engager du personnel supplémentaire pour assurer l’accompagnement social. Il s’agira de postes ACS, majorés à 100 %. «L’intégralité du coût salarial sera donc pris en charge par Actiris. » Notons encore que « les frais de fonctionnement liés à l’engagement de personnelsupplémentaire pourront faire l’objet d’une subvention complémentaire ». Un nouveau dossier devra être introduit à cette fin, une fois le poste ACS octroyé.Enfin, les candidatures devront être introduites auprès du cabinet de la ministre pour le 2 juin au plus tard, par recommandé ou courrier moyennant accusé deréception.

1. Cabinet de Françoise Dupuis :
– adresse : bd du Régent, 21-23 à 1000 Bruxelles
– tél. : 02 506 33 11
– site : www.francoisedupuis.be

2. Publiée en 2007, elle a été réalisée à la demande du SPP Intégration sociale et Politique des grandes villes :
www.politiquedesgrandesvilles.be/fr/…/Habitat-Solidaire.aspx
3. Nicolas Bernard, facultés universitaires Saint-Louis :
– adresse :bd Botanique, 43 à 1000 Bruxelles
– tél. : 02 211 78 44
– courriel : nbernard@fusl.ac.be

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)