Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"La Louvière : des accompagnateurs sociaux interculturels pour les personnes d'origine étrangère"

10-06-2002 Alter Échos n° 122

Le contrat de ville continue sa mission. Après la désignation d’un pilote appelé à mener à bien les objectifs déterminés1 dans le cadre de lapolitique des grandes villes, celui-ci vient de signer une convention avec le Centre régional d’action interculturelle du Centre (Ceraic)2 en vue de la création d’un serviced’accompagnateurs sociaux interculturels.
Ces accompagnateurs trouvent toute leur utilité, lorsque l’on jette un œil sur les statistiques de la population étrangère non francophone sur l’entité dugrand La Louvière (à savoir 1.067 personnes sur 76.464 habitants) pour un total de 28 nationalités différentes3. Dans ce contexte, il n’est pas évident,lorsqu’on arrive sur un territoire étranger, de s’orienter ou de communiquer de manière efficace avec les autochtones surtout si l’on ne pratique pas la langue du paysd’accueil.
La mission de ce service d’accompagnateurs sociaux interculturels consistera non seulement à guider ces primo-arrivants au sein des institutions et de l’administrationlouviéroise mais aussi à répondre à des demandes spécifiques provenant d’organismes divers. Ils auront à traiter les problèmes administratifs oud’urgence médicale, les différends à l’école, les conflits sociaux ou juridiques. Cette prise en charge s’effectue à partir du centre-ville(permanence le lundi et le mercredi de 9 à 12 h), à partir du Ceraic (le mardi de 12 h 30 à 16 h 30) ou via une traduction par téléphone4.
Les accompagnateurs pratiquent le turc, l’arabe, le russe et l’anglais. Ils ont été recrutés par le Forem et le CPAS, au sein d’une population ayantelle-même connu un parcours de réfugié (ce qui facilite ainsi la compréhension de certains problèmes). La sélection s’est effectuée au moyend’examens oraux et écrits en français comme dans leur première langue.
Engagés pour une période de six mois sous contrat PFI, leur formation a trait à l’histoire de l’Europe et des pays limitrophes, aux institutions publiques, àla déontologie sociale, à l’évaluation et à la maîtrise de soi.
1 Le contrat-ville, ce sont quatre axes principaux : 1) la mise en place de mairies de quartiers ; 2) la création de maisons de la solidarité, de l’économie sociale, desassociations et d’un magasin citoyen ; 3) Accueil des nouveaux habitants dont les nouveaux immigrants ; 4) la réhabilitation des étages du centre ville. Infos : Michel Brouette,Asbl La Louvière Plus, 1er étage, hôtel de ville de La Louvière, tél. : 064 27 79 76.
2 Centre régional d’action interculturelle du Centre, directrice : Françoise Rondeau, rue Dieudonné François, 43 à 7100 Trivières, tél. : 064 2386 56, fax : 064 26 52 53, E-mail : ceraic@swing.be
3 Turquie, Maroc, Algérie, Macédoine, Tunisie, Allemagne, USA, Grande-Bretagne, Canada, Pologne, Russie, Biélorussie, Bosnie, Hongrie, Serbie-Montenegro, Ukraine, Géorgie,Littuanie, Lettonie, Egypte, Kazakstan, Khirgistan, Ouzbékistan, Ile Maurice, Afrique du Sud, Sierra Leone, Kenya, Liban. Non compris les personnes originaires d’Afriquesubsaharienne.
4 Coordination du service : mlle Claude Giovanardi. Chaque accompagnateur dispose d’un numéro d’urgence. Infos : 064 23 86 57.

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)