Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

La formation en alternance s'oriente vers une réforme du statut des jeunes

La formation en alternance en Communauté française se trouve-t-elle à un tournant ? Caractérisé par de fortes différences au niveau du statut des jeunesselon que ces derniers soient inscrits dans un Centre de formation en alternance (Cefa) ou auprès des organismes de formation des classes moyennes, le secteur pourrait se voir prescrire uneuniformisation de ce statut. But de l’opération : éviter la concurrence entre les opérateurs et revaloriser une filière souvent déconsidérée.

09-05-2008 Alter Échos n° 251

La formation en alternance en Communauté française se trouve-t-elle à un tournant ? Caractérisé par de fortes différences au niveau du statut des jeunesselon que ces derniers soient inscrits dans un Centre de formation en alternance (Cefa) ou auprès des organismes de formation des classes moyennes, le secteur pourrait se voir prescrire uneuniformisation de ce statut. But de l'opération : éviter la concurrence entre les opérateurs et revaloriser une filière souvent déconsidérée.Sujet générant de nombreuses supputations depuis plusieurs années, la création d'un statut unique pour les jeunes suivant une formation en alternance pourraitfinalement voir le jour. Une note d'orientation a en effet été déposée à ce sujet lors du dernier gouvernement conjoint Région wallonne-Communautéfrançaise organisé le 18 avril 2008. Impliquant trois niveaux de pouvoir (la Communauté française pour les Cefa, la Cocof pour le Service formation PME (SFPME) et laRégion wallonne pour l'Institut wallon de formation en alternance et des indépendants et petites et moyennes entreprises (IFAPME), l'initiative devrait bientôt faire l'objet d'unaccord de coopération entre ceux-ci. &laq...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)