Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"La FGTB wallonne donne un premier avis formel sur le projet de Dispositif intégré d'insertion"

02-04-2002 Alter Échos n° 117

Réactualiser la logique du « parcours d’insertion » lancée en 1997 à l’heure du repositionnement du Forem sur le marché de l’emploi et de la mise en place d’un dispositifde validation des compétences, tel est le sens de la notion de « dispositif intégré d’insertion » lancé à la fin 2001 par la ministre Arena. Alors que son cabinets’est mis à plancher dessus, les grands axes s’en dessinent.
On les retrouve dans une note de position adoptée par le bureau de l’IW FGTB et diffusée le 15 mars1. Le syndicat socialiste prend ainsi l’initiative de se lancer dans le débatsur ce décret qu’on nous annonce pour avant l’été. Nous reprenons un extrait de la note et résumons la position de la FGTB2.
Les axes du décret
Des principes déjà en vigueur seront repris :
> « priorité aux personnes les plus éloignées de l’emploi,
> approche qui tient compte des besoins des individus,
> action conjointe de plusieurs opérateurs, en ce compris les entreprises,
> suivi individuel des stagiaires. »
Le décret quant à lui mettra en place le scénario suivant :
> « pilotage par le Service public de l’emploi, régisseur ensemblier,
> téfinition des instances de pilotage du dispositif : commissions consultatives au niveau régional et sous-régional,
> mise en place des instances d’accueil, d’information et de suivi des bénéficiaires qui deviendront les plateformes partenariales Carrefour formation et Espace ressourcesemploi,
> insertion des maisons de l’emploi dans le dispositif,
> recadrage des missions, objectifs et moyens de chacun des acteurs,
> le contrat crédit formation insertion doit permettre aux bénéficiaires d’atteindre le plus rapidement possible leur objectif professionnel,
> des commissions de concertation permettront aux stagiaires de faire entendre leur voix. »
La FGTB demande de la cohérence
Pour la FGTB, comme avec le parcours d’insertion il y a cinq ans, l’articulation avec l’enseignement doit rester forte, et la place des entreprises doit être clairement définie.
Elle ajoute aussi
> l’importance du fait que le service public pilote le dispositif,
> le flou des notions de préqualification et de formation qualifiante, et donc du passage de l’une à l’autre,
> la priorité à maintenir sur les personnes les plus éloignées de l’emploi,
> le fait que la complémentarité entre les opérateurs soit incompatible avec un mécanisme de financement à l’heure de formation/stagiaire,
> la nécessité d’augmenter le nombre des offres d’emplois captées par le Forem,
> la priorité à donner à la mise en œuvre de passerelles entre formations dans le pilotage de la validation des compétences.
1 IW FGTB, rue Haute 42 à 1000 Bruxelles, tél. : 02 506 82 36, fax : 02 502 08 28, e-mail : iw@fgtb-wallonne.be. La note peut être consultée sur le site http://www.fgtb-wallonne.be
2 Celle-ci a d’ailleurs été présentée le 19 mars lors de la « rencontre partenariale » sur l’emploi et la formation organisée autour du Contrat d’aveniractualisé. À cette occasion était d’ailleurs présenté un document du CESRW, « La formation professionnelle en Wallonie », qui donne les principales statistiquesliées à l’activité ces dernières années des opérateurs du parcours d’insertion et de la formation continuée des travailleurs actifs. Disponible surhttp://www.cesrw.be ou à commander au 04 232 98 64.
3 Ces deux éléments seront déjà institués par le décret réformant le Forem, actuellement soumis au Conseil d’État (voir résumédans notre édition précédente).

Thomas Lemaigre

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)