Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

La CCFEE surfe dans le maquis bruxellois de la formation professionnelle

Créée en 1994 par la Commission communautaire française avec la Région bruxelloise et la Communauté française, lancée en 1998, la Commissionconsultative Formation Emploi Enseignement (CCFEE)1 rassemble tous les acteurs bruxellois de la formation professionnelle des demandeurs d’emploi. Son rapportd’activités 2002-2003 est diffusé depuis un mois. Tour d’horizon avec son président Éric Struyf et son secrétaire Alain Kock, pour comprendre lefonctionnement et les ambitions de cette instance typiquement bruxelloise et somme toute relativement discrète.

27-07-2005 Alter Échos n° 155

Créée en 1994 par la Commission communautaire française avec la Région bruxelloise et la Communauté française, lancée en 1998, la Commissionconsultative Formation Emploi Enseignement (CCFEE)1 rassemble tous les acteurs bruxellois de la formation professionnelle des demandeurs d’emploi. Son rapportd’activités 2002-2003 est diffusé depuis un mois. Tour d’horizon avec son président Éric Struyf et son secrétaire Alain Kock, pour comprendre lefonctionnement et les ambitions de cette instance typiquement bruxelloise et somme toute relativement discrète.AtoutsÉric Struyf, quand on lui demande comment la Commission remplit ses missions, insiste sur ses atouts : « Nous sommes à côté de la concertation, et nous avons unegrande liberté d’initiative. On peut facilement faire venir autour de la table toute personne concernée par les problèmes à notre ordre du jour », que ce soitcomme invité ponctuel ou comme expert siégeant sans voix délibérative. « On pourrait dire que, comme président, je suis laxiste sur la composition de laCommission, mais non, je cherche d’abord l’efficacité de notre travail. On peut dire des choses que d’autres ne peuvent pa...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Thomas Lemaigre

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)