Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Migrations

Kosovo, l’autre crise des réfugiés

«Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre», disait Churchill. Nous l’avons pris au mot. Et déterré les numéros d’avril 1999 de deux quotidiens : «La Libre Belgique» et «Le Soir». Avril 1999, c’est le mois où la crise des réfugiés du Kosovo prit une ampleur dramatique. Le récit des événements de l’époque ressemble furieusement à la «crise des migrants» d’aujourd’hui.
Cet article vous intéresse? Découvrez la revue sous format papier & PDF pour 6€. Envoyez un mail avec «AE 409 + votre adresse » à mmx@alter.be

«Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre», disait Churchill. Nous l’avons pris au mot. Et déterré les numéros d’avril 1999 de deux quotidiens: La Libre Belgique et Le Soir. Avril 1999, c’est le mois où la crise des réfugiés du Kosovo s’amplifia dramatiquement. Le récit des événements de l’époque ressemble à s’y méprendre à la crise de l’asile d’aujourd’hui.Article publié le 2 octobre 2015.Parcourir les couloirs de la Bibliothèque royale de Belgique a quelque chose de rassurant. Depuis sa construction entre 1954 et 1969, le bâtiment stalinien de l’Albertine n’a guère changé. Lorsqu’on y pénètre, c’est pour mettre les pieds dans une petite bulle protégée du temps qui passe. Le public lui-même semble immuable: étudiants et vieux historiens aux lainages distendus se partagent les bancs de ce qui a parfois les allures d’une cathédrale.La salle de lecture des anciens journaux ne déroge pas à la règle. Si un grand nombre de quotidiens d’avant 1950 sont accessibles sur Internet depuis leur numérisation, les plus récents reposent encore dans de grands recueils qu’il faut sortir des entrailles de la bibliothèque. L’opération prend quelques dizaines de minutes, le temps de profiter du silence. Mais une fois les quotidiens disponibles, fini la quiétude: leurs pages renvoient l’ambiance et les fracas d’une époque révolue. Certaines nouvelles font sourire par leur côté surann...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

«Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre», disait Churchill. Nous l’avons pris au mot. Et déterré les numéros d’avril 1999 de deux quotidiens: La Libre Belgique et Le Soir. Avril 1999, c’est le mois où la crise des réfugiés du Kosovo s’amplifia dramatiquement. Le récit des événements de l’époque ressemble à s’y méprendre à la crise de l’asile d’aujourd’hui.Article publié le 2 octobre 2015.Parcourir les couloirs de la Bibliothèque royale de Belgique a quelque chose de rassurant. Depuis sa construction entre 1954 et 1969, le bâtiment stalinien de l’Albertine n’a guère changé. Lorsqu’on y pénètre, c’est pour mettre les pieds dans une petite bulle protégée du temps qui passe. Le public lui-même semble immuable: étudiants et vieux historiens aux lainages distendus se partagent les bancs de ce qui a parfois les allures d’une cathédrale.La salle de lecture des anciens journaux ne déroge pas à la règle. Si un grand nombre de quotidiens d’avant 1950 sont accessibles sur Internet depuis leur numérisation, les plus récents reposent encore dans de grands recueils qu’il faut sortir des entrailles de la bibliothèque. L’opération prend quelques dizaines de minutes, le temps de profiter du silence. Mais une fois les quotidiens disponibles, fini la quiétude: leurs pages renvoient l’ambiance et les fracas d’une époque révolue. Certaines nouvelles font sourire par leur côté surann...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)