Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Logement

Il faut construire plus et autrement !

Pour la Confédération construction, outre l’expansion démographique, aujourd’hui de nombreux défis doivent être relevés au niveau du logement, en matière de cohésion sociale, de mobilité et de climat.

25-06-2012 Alter Échos n° 339

Il faut construire plus, mais surtout autrement ! En effet, outre l'expansion démographique, aujourd'hui de nombreux défis doivent être relevés, en matière de cohésion sociale, de mobilité et de climat. Et ce n'est pas un militant environnementaliste qui le dit, mais bien la Confédération Construction.

La quadrature du cercle est bien là, en particulier à Bruxelles, touchée en premier lieu par le « city boom » : un besoin de logement en explosion, des ménages aux moyens financiers qui vont diminuant et des exigences d'efficacité énergétiques des logements qui augmentent les coûts de la construction de 15 à 20 % !

Face à un tel constat, il faut un changement radical dans la manière d'envisager le logement en général et la construction en particulier, insiste Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la Confédération Construction1. Ce message, il l'a fait passer à un parterre de responsables politiques, d'académiques et de professionnels du secteur, réunis aux journées d'étude « CityBoom » organisées dans le cadre du salon de l'immobilier Realty qui s'est tenu du 22 au 24 mai dernier à Tour et Taxis.

Pour Robert de Mûelenaere, il n'y pas trente-six solutions pour relever les défis colossaux qui se posent au secteur du logement aujourd'hui. Il faut en passer par une augmentation très sensible du nombre de logements construits, par une diminution de la taille des log...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Il faut construire plus, mais surtout autrement ! En effet, outre l'expansion démographique, aujourd'hui de nombreux défis doivent être relevés, en matière de cohésion sociale, de mobilité et de climat. Et ce n'est pas un militant environnementaliste qui le dit, mais bien la Confédération Construction.

La quadrature du cercle est bien là, en particulier à Bruxelles, touchée en premier lieu par le « city boom » : un besoin de logement en explosion, des ménages aux moyens financiers qui vont diminuant et des exigences d'efficacité énergétiques des logements qui augmentent les coûts de la construction de 15 à 20 % !

Face à un tel constat, il faut un changement radical dans la manière d'envisager le logement en général et la construction en particulier, insiste Robert de Mûelenaere, administrateur délégué de la Confédération Construction1. Ce message, il l'a fait passer à un parterre de responsables politiques, d'académiques et de professionnels du secteur, réunis aux journées d'étude « CityBoom » organisées dans le cadre du salon de l'immobilier Realty qui s'est tenu du 22 au 24 mai dernier à Tour et Taxis.

Pour Robert de Mûelenaere, il n'y pas trente-six solutions pour relever les défis colossaux qui se posent au secteur du logement aujourd'hui. Il faut en passer par une augmentation très sensible du nombre de logements construits, par une diminution de la taille des log...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Arnaud Gregoire

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)