Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Habiter au-dessus des commerces : une solution à la crise du logement en Flandre et à Bruxelles ?

Une offre potentielle de logements qu’on peut remettre sur le marché, cela amène à réfléchir et à trouver des solutions innovantes pour responsabiliser etimpliquer des acteurs privés dans des politiques de logement, social ou non. Bruxelles-Ville, Bruges, Gand, Hal : ce sont les communes qui semblent avoir les bons leviers en mains, mêmesi elles ne peuvent agir seules, comme on va le voir en passant en revue une partie de l’actualité de plus en plus foisonnante de ce dossier complexe.

28-07-2005 Alter Échos n° 145

Une offre potentielle de logements qu'on peut remettre sur le marché, cela amène à réfléchir et à trouver des solutions innovantes pour responsabiliser etimpliquer des acteurs privés dans des politiques de logement, social ou non. Bruxelles-Ville, Bruges, Gand, Hal : ce sont les communes qui semblent avoir les bons leviers en mains, mêmesi elles ne peuvent agir seules, comme on va le voir en passant en revue une partie de l'actualité de plus en plus foisonnante de ce dossier complexe.1. Bruxelles-Ville :les propriétaires optent pour la facilitéPour la première fois, la Délégation au développement de la Ville de Bruxelles1 rend public son travail concernant les logements vides au-dessus des commerces. «Ici, la démarche est plus complexe qu'elle ne l'était pour les immeubles vides en général, car ces derniers étaient mis sur le marché, nous dit MarieDemanet, responsable de la Délégation. Or, les commerces avec étages vides sont considérés comme occupés par les propriétaires, ils ne sont pas sur lemarché. Depuis trois ans, nous contactons les propriétaires par courrier, puis par téléphone et nous faisons des visites. Nous avons eu beaucoup de répons...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)