Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Logement

Grève contre les loyers abusifs : première victoire

La section bruxelloise des Équipes populaires a lancé en décembre une grève des loyers abusifs. Cette action vise à renégocier des loyers adaptés aux qualités des logements en vue de garantir à tous le droit au logement décent. Le premier gréviste a eu gain de cause.

27-04-2016
©Mono Barbouilleur / Flick CC

La section bruxelloise des Équipes populaires a lancé en décembre une grève des loyers abusifs. Cette action vise à renégocier des loyers adaptés aux qualités des logements en vue de garantir à tous le droit au logement décent. Le premier gréviste a eu gain de cause.

«Si le logement est cher et indécent, le bailleur n'est pas innocent.» C'est le slogan des Équipes populaires pour défendre leur action de grève contre les loyers abusifs, utilisée en ultime recours afin de faire pression sur les propriétaires qui pratiquent des loyers abusifs (lire à ce sujet : «Des locataires bruxellois partent en grève des loyers», Alter  Échos n°416, 21 janvier 2016). Cette action menée depuis fin décembre par un premier locataire, a connu une issue positive ce jeudi. Suite à une négociation à l'amiable relative à une fin de bail, le bailleur a reconnu ses prétentions abusives. Cela s'est traduit concrètement par une baisse de loyer de 600 euros à 350 euros. «Implicitement, le bailleur a reconnu son obligation de proposer un loyer raisonnable, adapté aux qualités du logement», ont souligné les Équipes populaires de Bruxelles dans un communiqué. Elles précisent aussi que «la relation locative s'est dégradée (menaces d'expulsion sauvage, coupures de courant, sonnette arrachée)», poussant le gréviste à poursuivre durant son action de grève ses recherches d'un autre logement. Il l'a trouvé en av...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Manon Legrand

Manon Legrand

Coordinatrice Alter Échos, journaliste (social, logement, environnement)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)