Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Gratte, parce que la diversité crée une plus-value citoyenne

Soutenue par le Kot à projet namurois KAP Nord1 depuis deux ans, l’asbl Gratte2 passe à la vitesse supérieure pour renforcer la rencontre entrejeunes valides et jeunes handicapés mentaux namurois.

24-04-2009 Alter Échos n° 271

Soutenue par le Kot à projet namurois KAP Nord1 depuis deux ans, l’asbl Gratte2 passe à la vitesse supérieure pour renforcer la rencontreentre jeunes valides et jeunes handicapés mentaux namurois.

Ils vont au bowling ensemble, organisent un souper spaghetti, décident de faire une balade à vélo ou, plus simplement – période de blocus oblige– prennent un petit verre ensemble. Ils, ce sont des jeunes handicapés mentaux et des jeunes du kot à projet KAP Nord, des Facultés Notre-Dame de la Paix,à Namur. Depuis deux ans, ils ont pris l’habitude de se rencontrer sous l’impulsion de l’asbl Gratte. Présente également à Bruxelles, àLiège et à Louvain-la-Neuve, cette dernière défend, depuis vingt ans déjà, le projet d’une citoyenneté passant par une valorisation desdiversités. Son désir est d’intégrer dans un groupe harmonieux des personnes différentes à plusieurs points de vue : jeunes de 18 à 35 ans, garçons oufilles, valides ou moins valides (porteur de la trisomie 21, l’autisme, etc.), venus de tous les milieux, vivant en ville ou à la campagne, issus d’une famille nombreuse ou enfantsuniques…

Se rencontrer, oui… mais pas n’importe comment  : en respectant une proportion de 2/3 de jeunes valides et de 1/3 de jeunes handicapés. Pourquoi cette proportion ?Parce qu’elle permet de dépasser la barrière du handicap, reléguant celui-ci au second plan, au profit d’un authentique échange. Qui d’entre nousn’a pu, en effet, expérimenter ce que procure le fait de se laisse toucher par la beauté d’un paysage  ; de donner gaiement le meilleur de soi-même pour amener sonéquipe à gagner une partie de bowling  ; de sentir le vent caresser son visage en pédalant sur une digue ou, tout simplement, de cogner son verre àd’autres verres en lançant le mot « santé  ! ». C’est alors que les différences entre les humains s’estompent. Seul reste alors lepartage d’émotions donnant plus encore l’envie de croquer la vie à pleines dents, ensemble. Ce n’est donc pas un hasard si le logo de Gratte n’est autrequ’une pomme croquée  !

Élargir le réseau

Ces rencontres mixtes, ça fait deux ans que des jeunes du kot à projet KAP Nord les immortalisent par des photos qu’ils placent sur leur site web. La joie et labonne humeur s’y affichent, créant un effet de contagion culturelle. Aujourd’hui, le partenariat entre KAP Nord et Gratte passe à la vitesse supérieure.L’équation est simple  : augmenter le nombre de jeunes namurois non handicapés prêts à s’engager dans l’aventure, c’est donner àdavantage de jeunes porteurs d’un handicap mental des occasions de sortir des murs de leur institution ou de leur famille pour vivre la riche aventure d’un autre type de rencontres. Etc’est donner aux autres l’occasion de vivre de l’intérieur des valeurs de civilité, de civisme et de solidarité.

« L’asbl Gratte a décidé de consacrer un mi-temps à une permanence namuroise qui viendra en soutien au kot à projet KAP Nord, explique OrianeNève, permanente pour Gratte Namur. Nous cherchons à créer du lien pour agrandir le réseau des jeunes namurois prêts à participer à ce typed’activités, de sorte que les étudiants des facultés ne soient pas les seuls à être concernés. » Et Gratte de rappeler que vivre desrencontres avec des jeunes handicapés mentaux, c’est une expérience unique. « C’est une relation franche qui s’établit, sans façade, à la fois simple etriche où les masques et les a priori n’ont pas leur place. On y découvre des personnes capables d’offrir et de recevoir un peu plus d’amour qued’ordinaire. »

Mise en place de formations, organisation de conférences, l’asbl Gratte ne ménage pas ses forces pour qu’à côté de la spontanéité de sesactivités sportives, ludiques, culturelles,… la compréhension d’enjeux importants dans la rencontre et la compréhension des personnes handicapées restent demise. Respect de la dignité de la personne humaine, respect à l’égard des autres et des espaces publics, reconnaissance mutuelle et tolérante des individus entreeux,… autant de valeurs mises à l’honneur par le projet de Gratte.

Des valeurs qui prendront pleinement leur sens lors du séjour en Auvergne du 2 au 10 juillet, proposé au départ de Namur. L’expérience a déjà eulieu l’année dernière, et les jeunes en redemandent.

1. Kot à projet KAP Nord – gsm  : 0498 65 34 62
2. Gratte-Namur – gsm  : 0487 398 673 – courriel  : namur@gratte.org – site  : http://www.gratte.org

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)