Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

A l'heure où le Cabinet d'Eric Tomas1, confie la gestion d'un Fonds de Garanties Locatives au Fonds du Logement, certaines personnes de la régionale bruxelloise de la Ligue desFamilles2 se demandent ce qu'il va advenir de leur Fonds de solidarité des Garanties Locatives."Nous souhaitons être relayés dans notre action, précise un bénévole, car nous avons énormément de problèmes pour les remboursements. La Liguene compte pas continuer ce jeu-là longtemps, surtout que son Fonds de solidarité ne fonctionne que sur base de dons de membres et de dons ou deprêts des sections locales de laLigue. Nous ne savons pas encore à quel public le Fonds de Garantie Locative d'Eric Tomas va s'adresser. Or la logique de la Ligue est de donner avant tout un toit à un enfant.Idéalement, nous préférerions nous voir confier un public spécifique à la Ligue : les familles ayant au moins un enfant à charge”.D'autres questions se posent : “Y aura-t-il du personnel engagé ou le Fonds travaillera-t-il avec son propre personnel? Sur quel mode payera-t-on les personnes qui visiteront lesbénéficiaires du Fonds, sachant que pour trouver ces personnes chez elles, les démarches devront se faire en-dehors des heures de bureau...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)