Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Flandre : Le système des titres-services appelé à croître et embellir

Les titres-services ont toujours été un sujet de controverse en Flandre. Plébiscités par les libéraux, jugés trop chers par les socialistes, craints parles acteurs de certains secteurs, ils sont pourtant probablement promis à un bel avenir, selon la rédaction du Standaard. Non pas à cause des prestations qu’ilsrémunèrent mais parce que, pour le gouvernement fédéral, ils représentent, et de loin, le plan emploi le plus efficace qui ait été mis en place depuisdix ans.

15-03-2007 Alter Échos n° 225

Les titres-services ont toujours été un sujet de controverse en Flandre. Plébiscités par les libéraux, jugés trop chers par les socialistes, craints parles acteurs de certains secteurs, ils sont pourtant probablement promis à un bel avenir, selon la rédaction du Standaard. Non pas à cause des prestations qu'ilsrémunèrent mais parce que, pour le gouvernement fédéral, ils représentent, et de loin, le plan emploi le plus efficace qui ait été mis en place depuisdix ans.Cinq ans après sa mise en place, le système instauré pour mettre fin au travail au noir dans le secteur de l'aide à domicile affiche 40 000 emplois au compteur, soit uncinquième des 200 000 emplois promis par Guy Verhofstadt à l'été 2003. Le nombre des aides ménagères a crû de 44 % au cours de la seule annéeécoulée, un chiffre qu'aucun autre secteur de l'économie ne peut rêver d'égaler. De plus, la plupart des emplois créés concernent des femmes peu ou pasdiplômées, souvent d'origine étrangère, qui auparavant émargeaient au chômage et/ou travaillaient au noir : des femmes pour lesquelles le marchéclassique du travail n'avait pratiqu...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Gilissen

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)