Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Feder 2007-2013 : à vos marques !

Le ministre-président de la Région bruxelloise1 présentait à la presse, lundi 26 mars, les objectifs et modalités de la nouvelle programmation(2007-2013) du Fonds européen de développement régional (Feder). Ce cofinancement européen permettra d’injecter au total 115 millions d’euros pour renforcer lacompétitivité de la « zone d’intérêt prioritaire ». Un appel à projets est lancé.

30-03-2007 Alter Échos n° 226

Le ministre-président de la Région bruxelloise1 présentait à la presse, lundi 26 mars, les objectifs et modalités de la nouvelle programmation(2007-2013) du Fonds européen de développement régional (Feder). Ce cofinancement européen permettra d’injecter au total 115 millions d’euros pour renforcer lacompétitivité de la « zone d’intérêt prioritaire ». Un appel à projets est lancé.

Compétitivité et cohésion territoriales

Nouveauté : la zone concernée (dite « zone d’intérêt prioritaire ») a été élargie. L’ancienne zone « Objectif 2», aussi appelée « la banane », est complétée, tant au nord qu’au sud, par deux nouveaux secteurs statistiques le long du canal. Principale raison : lesopportunités foncières qui s’y présentent. Il s’agit en particulier du site de Tour et Taxis (Bruxelles) et de la gare de l’Ouest (Molenbeek). En population, la zonereprésente environ 150 000 habitants. Le taux de chômage y est deux fois supérieur à la moyenne régionale, soit plus de 20 %.

Deux axes prioritaires ont été choisis pour cette nouvelle programmation : renforcer la compétitivité territoriale (un peu plus de 60 % du budget) et la cohésionterritoriale (moins de 40 % du budget). Pour y parvenir, des objectifs ont été définis sur la base d’un diagnostic élaboré avec les partenaires institutionnelsclassiques et les partenaires sociaux. L’enjeu étant de renforcer et de compléter les acquis de la précédente programmation.

Soutenir la création de 500 entreprises

Pour la compétitivité territoriale, il s’agit d’abord de créer et d’équiper 10 000 m2 de sites équivalents ou supérieursà 500 m2 pour accueillir des petites et moyennes entreprises en extension. Il faudra aussi favoriser la création de 500 projets d’activités, essentiellement dansle service aux entreprises. 5000 jeunes et habitants de la zone devront être sensibilisés à l’esprit d’entreprendre. Enfin, il s’agira de soutenir lacréation d’un pôle de développement lié aux secteurs économiques de l’environnement. Un pôle que le ministre-président verrait bien voisinerla Fondation Polaire d’Alain Hubert, sur le site de Tour et Taxis.

Développer des services de proximité

En matière de cohésion territoriale, il s’agira d’une part d’améliorer l’attractivité et l’image de la zone, notamment grâceà un fonds pour microprojets et à un projet de marketing urbain de la zone. D’autre part, des infrastructures de proximité seront développées : six outils deformation (en lien avec le Contrat pour l’économie et l’emploi – C2E), 150 nouvelles places d’accueil de la petite enfance et un projet pilote de services économiquesde proximité devraient être créés.

De toutes les couleurs

Concernant l’esprit de cette nouvelle programmation, le patron du gouvernement « olivier » a insisté sur deux éléments.

En matière de création d’emploi, on constate que les personnes peu qualifiées trouvent difficilement du travail en dehors de l’horeca. Ce constat force àconsidérer qu’il faut les aider à créer leur propre activité. Un credo en faveur de l’entrepreneuriat indépendant, que Charles Picqué veut« accompagné et encadré », pour réduire les risques d’échec.

En matière d’environnement : outre le pôle d’activités « vertes », il faudra qu’au moins 50 % des travaux d’infrastructures’inscrivent dans une dynamique d’amélioration de la performance énergétique ou de valorisation des déchets produits.

Un appel à projets … pour gros porteurs

Les projets qui bénéficieront du cofinancement européen seront sélectionnés dans le cadre de l’appel lancé ce 26 mars2. Ils devrontêtre rentrés pour le 26 juillet 2007 au plus tard. Composé de représentants des administrations régionales et, probablement, de quelques experts indépendants,un jury sélectionnera les lauréats durant l’automne prochain.

Qui peut soumettre un projet ? Vu les enjeux (notamment en termes de valorisation foncière), le ministre-président prévient de son choix : il s’agira deprivilégier exclusivement les structures qui ont les épaules solides. « Pas les petites asbl, ni les particuliers », insiste-t-il. Verra-t-on le projet de piscine sur lecanal, cher à Pascal Smet, bénéficier de l’aubaine européenne ?

1. Cabinet du ministre-Président, rue Ducale, 9 à 1000 Bruxelles –
tél. : 02 506 32 11 – courriel : info@picque.irisnet.be – –
contact : Thomas de Béthune – courriel : tdebethune@picque.irisnet.be

2. Le dossier de candidature est disponible sur le site :
http://www.bruxelles.irisnet.be

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)