Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Economie

Économie collaborative : solidarité ou capitalisme 2.0 ?

Il y a 20 ans, les citadins occidentaux se sont mis à parler d’un nouvel « objet wwwolant non identifié », appelé le world wide web. À l’époque, cela concernait 0,4% de la population mondiale. Ils sont désormais plus de 40%… En parallèle au nombre d’utilisateurs qui augmente à une vitesse faramineuse, la nature de l’outil lui-même a énormément évolué. Aujourd’hui, grâce au web, des internautes créent leurs supermarchés coopératifs et participatifs, leurs propres banques, leurs cohabitats, leurs plateformes de journalisme citoyen. La consommation, la production, le financement et même la connaissance se mettent en mode collaboratif. Un nouveau système économique basé sur le partage est en train d’émerger. «La montée en puissance du modèle collaboratif va progressivement marginaliser un capitalisme déjà sur le déclin», va jusqu’à plaider le célèbre économiste Jeremy Rifkin. Mais, si pour certains, ces nouveaux outils préfigurent une véritable révolution du partage, d’autres y voient l’ultime ruse du capitalisme pour commercialiser ce qui était gratuit et pour flexibiliser le travail.

©oui share

Il y a 20 ans, les citadins occidentaux se sont mis à parler d’un nouvel « objet wwwolant non identifié », appelé le world wide web. À l’époque, cela concernait 0,4 % de la population mondiale. Ils sont désormais plus de 40 %… En parallèle au nombre d’utilisateurs qui augmente à une vitesse faramineuse, la nature de l’outil lui-même a énormément évolué. Aujourd’hui, grâce au web, des internautes créent leurs supermarchés coopératifs et participatifs, leurs propres banques, leurs cohabitats, leurs plateformes de journalisme citoyen. La consommation, la production, le financement et même la connaissance se mettent en mode collaboratif. Un nouveau système économique basé sur le partage est en train d’émerger. « La montée en puissance du modèle collaboratif va progressivement marginaliser un capitalisme déjà sur le déclin », va jusqu’à plaider le célèbre économiste Jeremy Rifkin. Mais, si pour certains, ces nouveaux outils préfigurent une véritable révolution du partage, d’autres y voient l’ultime ruse du capitalisme pour commercialiser ce qui était gratuit et pour flexibiliser le travail.

 

Prosommateurs de tous les pays, unissez-vous !

Économie collaborative, économie sociale : même combat ?

Aux racines de l’économie collaborative

Finance participative, un nouvel âge pour les coopératives

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)