Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Épreuves de sélection : pas de réglementation pour les personnes handicapées de la vue

Le 15 octobre dernier, à l’occasion de la journée internationale de la canne blanche, la (Confédération belge pour la promotion des aveugles et malvoyants), laCBPAM1, se penchait sur les problèmes de la mise au travail des personnes handicapées visuelles.

28-07-2005 Alter Échos n° 151

Le 15 octobre dernier, à l’occasion de la journée internationale de la canne blanche, la (Confédération belge pour la promotion des aveugles et malvoyants), laCBPAM1, se penchait sur les problèmes de la mise au travail des personnes handicapées visuelles.Une personne handicapée de la vue peut en effet avoir fait des études et suivi de nombreuses formations, ce n’est par pour autant qu’elle parvient àdécrocher un emploi. Les employeurs, confrontés à une compétitivité sans cesse croissante craignent en effet – mais souvent à tort - un rendementmoindre, une intégration difficile, le coût du poste de travail d’une personne aveugle ou malvoyante. « Or, le travail apporte à celle-ci un revenu, des relations avecd’autres travailleurs, un sentiment d’utilité et de reconnaissance », argumente la CBPAM. Pourtant, il est clair que le handicap visuel reste un handicap grave. Dans le mondedu travail, la personne aveugle ou malvoyante présente deux types de difficultés : celle de se déplacer et celle de prendre connaissance d’informations écrites,visuelles. Néanmoins, de nombreuses possibilités de primes d’acquisition du matériel et d’adaptati...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)