Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Échange de bonnes pratiques autour des projets Equal destinés aux demandeurs d'asile

Après une première réunion à Malmö en janvier 2003, les membres du Groupe thématique européen « Demandeurs d’asile » (GTE 5d’Equal)1 se sont rassemblés ces 18 et 19 juin à Bruxelles afin de rechercher les bonnes pratiques en matière d’insertion sociale et professionnelle des demandeursd’asile en Europe. C’est qu’au sein d’Equal, programme financé par le Fonds social européen pour lutter contre les discriminations à l’embauche, le thème des demandeursd’asile présente quelques caractéristiques très spécifiques. Bien que centré sur l’insertion sociale et professionnelle des demandeurs d’asile, ce thèmes’inscrit dans un domaine de la politique qui dépasse l’emploi et les affaires sociales, à savoir la Politique européenne commune d’asile (PECA) développée par laDG Justice et Affaires intérieures.

28-07-2005 Alter Échos n° 145

Après une première réunion à Malmö en janvier 2003, les membres du Groupe thématique européen « Demandeurs d’asile » (GTE 5d’Equal)1 se sont rassemblés ces 18 et 19 juin à Bruxelles afin de rechercher les bonnes pratiques en matière d’insertion sociale et professionnelle des demandeursd’asile en Europe. C’est qu’au sein d’Equal, programme financé par le Fonds social européen pour lutter contre les discriminations à l’embauche, le thème des demandeursd’asile présente quelques caractéristiques très spécifiques. Bien que centré sur l’insertion sociale et professionnelle des demandeurs d’asile, ce thèmes’inscrit dans un domaine de la politique qui dépasse l’emploi et les affaires sociales, à savoir la Politique européenne commune d’asile (PECA) développée par laDG Justice et Affaires intérieures.

Bien que l’initiative Equal couvre tout le territoire de l’UE, les partenariats de développement (PDD) sont tenus de respecter des législations nationales qui diffèrentfortement en ce qui concerne les droits à l’emploi et à la formation. Par ailleurs, le nombre de PDD impliqués dans ce thème est nettement inférieur à celuides PDD participant à chacun des autres thèmes Equal. Certains pays n’ont en effet qu’un seul PDD consacré aux demandeurs d’asile. Enfin, ce thème cible un groupeplutôt homogène vivant dans des contextes politiques et législatifs changeants, marqués par d’importantes disparités entre les États membres.

Le GTE instauré pour le thème des demandeurs d’asile doit jouer un rôle fondamental en identifiant et diffusant les bonnes pratiques et les leçons politiques favorisantl’insertion des demandeurs d’asile. Les enseignements dégagés notamment des projets Equal serviront à promouvoir le mainstreaming horizontal, c’est-à-dire àpartager les bonnes pratiques dans d’autres contextes géographiques, sectoriels ou politiques, et le mainstreaming vertical, c’est-à-dire à alimenter le développement despolitiques au sein de l’UE.

Mais il existe également de nombreuses opportunités de tirer des leçons d’activités extérieures à Equal : des programmes tels que le Fonds européenpour les réfugiés (FER) ou des travaux tels que ceux du Conseil européen pour les réfugiés et les exilés (CERE) offrent une multitude d’expériencesintéressantes dont le GTE 5 devrait tenir compte dans ses prochains travaux.

Les axes prioritaires

Les trois principaux axes prioritaires retenus et adoptés pour les activités du GTE sont les suivants :

> Éducation, formation et orientation

> Emploi

> Renforcement des capacités

« Pour chacun de ces grands axes prioritaires, les États membres et les acteurs de terrain ont identifié un certain nombre d’aspects critiques au sein du thème, expliqueIngrid Martens, attachée FSE. Le GTE cherchera à repérer les bonnes pratiques pour chaque axe prioritaire puis, ayant identifié les PDD et les ACT présentant desapproches et des produits prometteurs, à collaborer avec eux afin de faire connaître et promouvoir leurs résultats. » S’il est encore un peu tôt pour tirer desenseignements de ces premières réunions (d’autres devraient suivre sous peu), on peut toutefois citer quelques expériences belges qui semblent bien se porter. Côténéerlandophone, on en compte deux : Samira porté par de Overmolen vzw et Refugee Impulse Job porté par le Cire. Côté francophone une. Il s’agit du projet deLire et Écrire Wallonie qui réunit de nombreux partenaires. Le projet consiste en l’organisation et la mise en œuvre de modules de formation en français pour non-francophones et en alphabétisation sociale pour réfugiés politiques ainsi qu’en la formation d’intervenants « interculturels spécifiques » et lamise à disposition d’outils pédagogiques.

1. Infos sur le site : .

catherinem

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)