Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Fort des échos reçus par sa proposition de créer un Observatoire bruxellois de l'enseignement et de la formation, le député libéral bruxellois PhilippeSmits1oa tenu le 11 décembre une conférence de presse où il a proposé six autres pistes pour améliorer la situation.> La création d'un "groupe des cinq ministres" compétents pour la formation et l'enseignement secondaire pour la Région wallonne, la Cocof et la Communauté,accompagnée par une réunion conjointe annuelle de la commission chargée de ces matières au sein des trois parlements respectifs.> La création d'une cellule permanente d'audit de la formation professionnelle. Au-delà des indicateurs classiques (nombre d'inscrits, nombre d'heures de formation etfréquentation, nombre de certificats délivrés), elle gèrerait des outils de traçabilité à même de renseigner sur le devenir des personnesconcernées, et donc sur l'impact effectif des formations.> Développer, comme la Région wallonne, le potentiel des "politiques croisées" avec la Communauté pour injecter des fonds régionaux dans le remplacement dumatériel didactique dans l'enseignement de qualification. Blocage du c&oci...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Thomas Lemaigre

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)