Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Des moyens nouveaux pour dénicher les mineurs en décrochage

Grâce à un récent accord entre Communautés, un système de base de données va permettre d’identifier les élèves en défaut par rapportà l’obligation scolaire, quel que soit leur lieu de vie. On va ainsi pouvoir mettre la main sur les élèves en « décrochage scolaire absolu », ceux qui ne sontinscrits dans aucune école, sans aucune justification. En Région bruxelloise, les Communautés vont même créer une cellule commune et faire appel aux pouvoirs locauxpour éviter que des jeunes ne passent entre les mailles du filet. La Région elle-même appuie la démarche. L’étau se resserre donc bel et bien sur les jeunes mineursqui fuient l’école…

28-11-2008 Alter Échos n° 263

Grâce à un récent accord entre Communautés, un système de base de données va permettre d'identifier les élèves en défaut par rapportà l'obligation scolaire, quel que soit leur lieu de vie. On va ainsi pouvoir mettre la main sur les élèves en « décrochage scolaire absolu », ceux qui ne sontinscrits dans aucune école, sans aucune justification. En Région bruxelloise, les Communautés vont même créer une cellule commune et faire appel aux pouvoirs locauxpour éviter que des jeunes ne passent entre les mailles du filet. La Région elle-même appuie la démarche. L'étau se resserre donc bel et bien sur les jeunes mineursqui fuient l'école…La Communauté française et la Communauté flamande ont signé ce 12 novembre 2008 un protocole d'accord qui porte sur la coopération et l'échange dedonnées en ce qui concerne le contrôle de l'obligation scolaire en Région wallonne et en Région flamande. Ainsi, chaque Communauté est chargée de constituerune base de données de l'ensemble des élèves mineurs inscrits dans l'enseignement sur son territoire1. Les deux Communautés vont, de plus, croiser leur base dedonn&eac...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)