Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Émanciper les publics précarisés

Impliquer les plus démunis dans les projets se sensibilisation, c’est aussi utiliser l’énergie comme outil d’émancipation.

Eco watchers est un projet mené par l’asbl Empreintes. Il vise à redonner le pouvoir aux personnes en situation de précarité d’agir sur leur environnement physique et social. Tous les mois, un groupe de personnes en situation de précarité se retrouve pour échanger savoirs et bonnes pratiques sur les questions liées à l’énergie. Un accompagnement individuel, qui permet d’identifier les besoins et de mettre en place des aménagements structurels, est aussi prévu. Eco watchers repose entre autres sur l’expérience du projet pilote « La traque aux énergivores » mené en partenariat avec la cellule énergie du CPAS de Namur depuis 2008. « C’est difficile de constituer un groupe, explique Isabelle Goyens, du CPAS, mais une fois que c’est lancé, le taux de participation est de 75 à 92 %. Ça marche du tonnerre ! » Plus d’infos : http://www.empreintesasbl.be

Ils l’ont fait, Nous aussi ! C’est le nom du collectif qui est né du projet Eco Watchers au CPAS de Ciney. Depuis juin dernier, il joue la pièce de théâtre  « Sauve qui peut », mise en scène avec le concours de la Compagnie Buissonnière. « La pièce a permis aux bénéficiaires de gagner en confiance. Les changements ont été radicaux », constate Laurence Sokay, du CPAS de Ciney. La pièce est ouverte à la location. Avis aux amateurs.

Énergie pour tous ! Par son appel à candidature, la Fondation Roi Baudouin souhaite faire émerger, soutenir et renforcer des projets innovants pour lutter contre la précarité énergétique en Belgique. Les projets retenus bénéficieront d’un programme de formation dans le cadre du Programme IMPACT développé par Ashoka et recevront un soutien financier. Les projets devront toucher les personnes précarisées, les impliquer et les accompagner dans leur utilisation rationnelle de l’énergie. Les candidatures peuvent être soumises jusqu’au 13 janvier 2014. Plus d’infos : http://www.kbs-frb.be

Gérer la consommation des bâtiments publics
Une meilleure gestion de la consommation d’énergie dans les bâtiments publics : c’est bon pour l’environnement, mais aussi pour les finances publiques.

Le plan local d’action pour la gestion énergétique (PLAGE) a été initié en 2005 par la Région bruxelloise. La première étape consiste à réaliser un cadastre énergétique, qui sert ensuite à établir un plan d’action supervisé par un conseiller énergétique. Le PLAGE a jusqu’ici été mis en œuvre dans environ 1 380 bâtiments (hôpitaux, logements collectifs, fédérations/sociétés de logements sociaux et écoles). Relativement simple à mettre en place (il n’implique pas de travaux lourds), il garantit un rapide retour sur investissement : les consommations d’énergie diminuent de 15 à 20 % sans perte de confort. La Région de Bruxelles-Capitale a décidé de rendre ce programme obligatoire pour certains propriétaires et occupants, privés comme publics, et cela dès 2015. Plus d’infos : http://www.bruxellesenvironnement.be

Le [b]championnat des énergies renouvelables en Wallonie[/b] récompense les communes pour leur politique énergétique. Durant sept mois (du 1er juin au 31 décembre), les 31 communes wallonnes inscrites pour cette deuxième édition tentent de remplir un certain nombre de critères touchant aux installations présentes sur le territoire de la commune, aux engagements de la commune en matière d’énergie durable et à la mobilisation de la population. Ce concours organisé par l’APERe en partenariat avec Innergie est aussi l’occasion de dresser un état des lieux de l’utilisation de l’énergie dans la commune. Plus d’infos : http://www.championnat-er.be

Éduquer la marmaille

Sensibiliser les enfants, c’est préparer l’avenir. C’est aussi, par leur intermédiaire, toucher leurs parents.

Éduquer à l’énergie est un projet coordonné par le Centre interdisciplinaire de formation de formateurs de l’Université de Liège (Cifful), qui propose aux écoles une compilation d’outils pédagogiques et techniques. L’objectif : que chaque école puisse mener à bien son projet en fonction de ses besoins et en y impliquant les enfants. Des facilitateurs éducation-énergie sont mis à disposition pour les soutenir dans leurs démarches. « La démarche participative implique les élèves depuis l’audit énergétique jusqu’à la mise en œuvre du plan d’action. Le projet s’intègre par ailleurs dans le programme pédagogique », explique Jean-Marc Guillemeau, facilitateur et directeur du Cifful. Plus d’infos : http://www.cifful.ulg.ac.be

École zéro watt, dans sa troisième édition, incite les écoles à réduire leur consommation énergétique. « Une opportunité pour développer un projet pédagogique citoyen sur l’énergie dans votre école qui vous permet aussi de réaliser de substantielles économies : en moyenne, 8 euros par élève et par an », peut-on lire sur le blog du concours. C’est une initiative du groupe Sudpresse, avec le soutien du Service public de Wallonie et en collaboration avec des associations d’éducation à l’énergie. Plus d’infos : http://zerowatt.blogs.sudinfo.be

Énerg’Hic est une bande dessinée publiée par la Région wallonne à destination des enfants. Venu du monde secret de la forêt, son héros Énerg’Hic vient apprendre aux hommes à moins polluer. Plus d’infos : http://energie.wallonie.be/fr/energ-hic.html?IDC=6932

Économiser en jouant

La sensibilisation par le jeu vaut parfois mieux qu’un long discours…

Action Énergie. Le jeu de société développé par Stanislava Belopitova et utilisé par l’asbl Action et habitat fait bouger les joueurs dans les différentes pièces d’un appartement. Le but du jeu est de diminuer, dans chacune d’elles, la consommation d’énergie. Bruxelles-Environnement devrait d’ici peu utiliser ce jeu qui est notamment destiné aux enfants. Plus d’infos :  [url=http://www.bruxellesenvironnement.be]www.bruxellesenvironnement.be[/url]

Energy challenge. Inter-Environnement Wallonie, écoconso, l’APERE et EcoRes ont mis sur pied l’Energy Challenge, un concours entre citoyens wallons et bruxellois. Du 1er octobre 2013 au 31 janvier 2014, des équipes de minimum cinq ménages font la chasse au gaspillage. Pour les y aider, des coaches en énergie leur dispensent conseils et astuces. Cette année, plus de 150 équipes concourent pour le titre de champion des économies d’énergie. Les gagnants remporteront un vélo électrique. Plus d’infos : http://www.energychallenge.be

Valentine Van Vyve

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)