Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Agriculture

Confinés, mais bien nourris

On l’a beaucoup entendu, mais est-ce vrai ? Le confinement imposé par la crise sanitaire aurait poussé les consommateurs à se tourner davantage vers le circuit-court. Alter Échos a tenté de le vérifier.

© Kathleen de Meeûs

Jeudi 12 mars 2020. Alors que les cas de Covid-19 explosent, le gouvernement fédéral annonce une série de mesures destinées à contrer l’avancée du virus. Les écoles, les bars, les restaurants sont fermés. Prudente, la Première ministre Sophie Wilmès (MR) précise malgré tout qu’il ne s’agit pas d’un confinement. «On reste en phase 2», affirme-t-elle. Une phase qui permet de «contenir la dispersion et la multiplication du virus». Pourtant, à bien y regarder, il ne reste pas grand-chose à faire pour Monsieur et Madame Tout-le-Monde, à part se promener ou aller faire ses courses. Les magasins d’alimentation, eux, sont toujours ouverts et voient d’ailleurs des hordes de clients se presser devant leurs portes afin d’acheter du riz, de la farine ou… du papier toilette, comme si une guerre se préparait. Ils ne sont pas les seuls. Les petits producteurs, les magasins ou les coopératives adeptes du circuit court connaissent parfois aussi une ruée sur leurs produits.

Du côté de «Paysans-artisans», une coopérative de producteurs et de consommateurs de la province de Namur, Benoit Dave constate dès le mois de mars 2020 «une explosion du nombre de ventes en ligne» sur le site de la coopérative. «Le Covid est arrivé dans un contexte où le circuit court était en croissance depuis sept ou huit ans, analyse-t-il. Mais l’effet du confinement a tout de même été positif. Nous sommes passés de 45...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Jeudi 12 mars 2020. Alors que les cas de Covid-19 explosent, le gouvernement fédéral annonce une série de mesures destinées à contrer l’avancée du virus. Les écoles, les bars, les restaurants sont fermés. Prudente, la Première ministre Sophie Wilmès (MR) précise malgré tout qu’il ne s’agit pas d’un confinement. «On reste en phase 2», affirme-t-elle. Une phase qui permet de «contenir la dispersion et la multiplication du virus». Pourtant, à bien y regarder, il ne reste pas grand-chose à faire pour Monsieur et Madame Tout-le-Monde, à part se promener ou aller faire ses courses. Les magasins d’alimentation, eux, sont toujours ouverts et voient d’ailleurs des hordes de clients se presser devant leurs portes afin d’acheter du riz, de la farine ou… du papier toilette, comme si une guerre se préparait. Ils ne sont pas les seuls. Les petits producteurs, les magasins ou les coopératives adeptes du circuit court connaissent parfois aussi une ruée sur leurs produits.

Du côté de «Paysans-artisans», une coopérative de producteurs et de consommateurs de la province de Namur, Benoit Dave constate dès le mois de mars 2020 «une explosion du nombre de ventes en ligne» sur le site de la coopérative. «Le Covid est arrivé dans un contexte où le circuit court était en croissance depuis sept ou huit ans, analyse-t-il. Mais l’effet du confinement a tout de même été positif. Nous sommes passés de 45...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)