Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Archives

« Brique d’or pour la réduction des charges locatives »

23-03-1998 Alter Échos n° 26

Le Syndicat des locataires de logements sociaux1 a remis la Brique d’or 1997 aux Habitations à bon marché de Saint-Josse
-ten-Noode. Le choix de cette société a été principalement motivé par son action en matière d’économies des charges locatives.
« En effet, souligne José Garcia, président du syndicat des locataires, dans le logement social, les charges locatives – contrairement aux loyers – ne sont pas fonction des revenus deslocataires. Dans un tel cadre, mener une politique d’économie des charges locatives favorise tous les locataires et en particulier les plus démunis ». Dans certains cas, lasociété des HBM de Saint-Josse a réussi à diminuer les charges de 45 %, en négociant avec les fournisseurs pour essayer de les ramener à des proportions plussupportables pour les petits revenus.
Le syndicat des locataires a également invité les HBM à signer une « Convention collective de l’habitat », en dehors de tout cadre légal contraignant. Par cette convention,les HBM de St-Josse et le Syndicat des locataires s’engagent mutuellement à collaborer en vue d’améliorer les conditions de vie et d’habitat des locataires. Les signataires serencontreront aussi avant « toute décision importante prise par les HBM et ayant des répercussions pour les locataires de ladite société ». Les représentants des HBMont précisé qu’ils ont « remboursé +/- 8 millions aux locataires, 8 millions représentant l’excédent de provision de charges locatives par rapport aux chargesréelles », et, quant aux logements inoccupés, que leur chiffre est tombé de 6 % à 3 %.
Enfin, José Garcia invite toutes les sociétés de logements sociaux à oeuvrer dans le sens d’une réduction des charges locatives. Quant à laSociété de logement régional bruxellois (SLRB), elle s’attelle en ce moment à la réalisation d’un rapport sur le montant des charges dans la région.
1 Square Albert Ier 32 à 1070 Bruxelles, tél. :02/522 98 69, fax : 02/524 18 16.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)