Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi

BAPA, et pourquoi pas un emploi ?

À Bruxelles, l’insertion professionnelle se limite à une orientation en fin de parcours. Pourtant, les attentes des primoarrivants sont nombreuses en la matière dès le départ.

Pierre Jassogne 13-02-2017 Alter Échos n° 439
Avant même d'atteindre le BAPA, les chemins de la régularisation sont parfois impénétrables.

À Bruxelles, l’insertion professionnelle se limite à une orientation en fin de parcours. Pourtant, les attentes des primoarrivants sont nombreuses en la matière dès le départ.

Six mois après son lancement, Bapa Bruxelles cherche sa vitesse de croisière. Notamment pour l’insertion socioprofessionnelle. «En effet, le volet 2 du parcours vient de commencer pour certains de nos bénéficiaires», explique Christelle Sermon, sa directrice. C’est lors de ce volet qu’une orientation d’insertion socioprofessionnelle est prévue. Mais avant cela, les demandes sont nombreuses. «Lors du bilan social (volet 1 du parcours), la question de la formation et de l’emploi est récurrente», ajoute-t-elle. Le bilan social consiste dans l’identification des besoins (logement, revenus, soins…) et des acquis de la personne. «C’est à ce moment que la question de l’emploi et de la formation apparaît. Outre l’analyse de la situation sociale, on demande à la personne si elle a déjà exercé un emploi. On lui pose des questions sur sa formation, les études suivies…», poursuit Christelle Sermon. Les accompagnateurs sociaux du Bapa orientent aussi les bénéficiaires vers Actiris ou Bruxelles Formation, les missions locales ou des associations (par exemple, la Centrale de l’emploi, des associations de quartier…) qui aident à la rédaction de CV, à leur préparation à un entretien d’embauche… «On prend les contacts p...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

À Bruxelles, l’insertion professionnelle se limite à une orientation en fin de parcours. Pourtant, les attentes des primoarrivants sont nombreuses en la matière dès le départ.

Six mois après son lancement, Bapa Bruxelles cherche sa vitesse de croisière. Notamment pour l’insertion socioprofessionnelle. «En effet, le volet 2 du parcours vient de commencer pour certains de nos bénéficiaires», explique Christelle Sermon, sa directrice. C’est lors de ce volet qu’une orientation d’insertion socioprofessionnelle est prévue. Mais avant cela, les demandes sont nombreuses. «Lors du bilan social (volet 1 du parcours), la question de la formation et de l’emploi est récurrente», ajoute-t-elle. Le bilan social consiste dans l’identification des besoins (logement, revenus, soins…) et des acquis de la personne. «C’est à ce moment que la question de l’emploi et de la formation apparaît. Outre l’analyse de la situation sociale, on demande à la personne si elle a déjà exercé un emploi. On lui pose des questions sur sa formation, les études suivies…», poursuit Christelle Sermon. Les accompagnateurs sociaux du Bapa orientent aussi les bénéficiaires vers Actiris ou Bruxelles Formation, les missions locales ou des associations (par exemple, la Centrale de l’emploi, des associations de quartier…) qui aident à la rédaction de CV, à leur préparation à un entretien d’embauche… «On prend les contacts p...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pierre Jassogne

Pierre Jassogne

Journaliste (social, justice)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)