Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Appel “Idées-emploi” : 23 projets sélectionnés”

21-12-1998 Alter Échos n° 43

Lancé en juin dernier, l’appel «Idées-emploi» a débouché sur la sélection de 23 pistes à creuser pour promouvoir l’activitééconomique et la création d’emploi en Wallonie et à Bruxelles.
Motus sur les projets : un maximum de discrétion a été promis aux porteurs mais, en attendant leur mise en forme définitive, en décembre 1999, la Fondation RoiBaudouin1 propose une analyse transversale des quelque 209 dossiers de candidature introduits.
Pour rappel, «Idées-emploi» est donc l’attribution d’une bourse de 250.000 francs (maximum) à une intuition «géniale» condamnée à rester austade de l’esquisse, faute de n’avoir jamais pu être exprimée ou débroussaillée. En d’autres mots, permettre à des créateurs d’idéesintéressantes de prendre le temps d’explorer un embryon de projet et de mettre celui-ci en forme, suffisamment pour que ce projet puisse un jour faire l’objet d’une étude plusapprofondie – technique, économique, juridique ou financière – dans la perspective d’une possible concrétisation.
23 projets ont donc été retenus selon les critères de sélection suivants :
n l’originalité de la piste à développer dans le contexte belge
n le réalisme de la méthode de travail envisagée pour mettre en forme l’idée
n le potentiel de développement de l’activité économique en Wallonie ou à Bruxelles
n l’ampleur des retombées possibles en matière d’emploi
n la nature des emplois (non substitutifs) potentiellement générés.
L’analyse transversale nous enseigne, entre autres que…
n les forces créatives se nichent plutôt entre 30 et 40 ans (78/209) ;
n près de la moitié des «innovateurs» (93/209) sont salariés, 55 sont demandeurs d’emploi et 32 indépendants ;
n 27 projets sont d’essence socioculturelle, 17 touristiques, 17 issus du monde rural ou du secteur de l’alimentation, 15 traitent des services de proximité, 14 abordent ledéveloppement de produits industrialisables et 11 le secteur du recyclage ;
n la structure portante envisagée est plutôt une asbl (56/209), une société à finalité sociale (16) ou une société commerciale (11/209)… mais109 porteurs n’ont pas encore déterminé leur structure ;
n 129 idées relèvent plutôt du secteur marchand et 80 du secteur non-marchand.
1 Fondation Roi Baudouin, Géry de Pierpont, rue de Bréderode 21 à 1000 Bruxelles, tél : 02/549 02 57, fax : 02/512 00 35.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)