Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Améliorer les relations entre ruraux et néoruraux, objectif 2008 pour trois communes gaumaises

LEADER+, Liaison entre actions de développement de l’économie rurale, est un programme européen qui met en œuvre une stratégie de développement dupatrimoine social, culturel, naturel et économique en territoire rural. Pour y accéder, les partenaires locaux constituent un Groupe d’action locale (GAL)1. L’approche viseà valoriser les ressources locales existantes et à tenir compte des enjeux en matière de protection de l’environnement, de développement durable, de créationd’emplois. En Région wallonne, le gouvernement a confié les missions d’assistance technique et administrative à la Fondation rurale de Wallonie (FRW) et au Centred’économie rurale. La programmation 2003-2008 est lancée.

28-07-2005 Alter Échos n° 145

LEADER+, Liaison entre actions de développement de l’économie rurale, est un programme européen qui met en œuvre une stratégie de développement dupatrimoine social, culturel, naturel et économique en territoire rural. Pour y accéder, les partenaires locaux constituent un Groupe d’action locale (GAL)1. L’approche viseà valoriser les ressources locales existantes et à tenir compte des enjeux en matière de protection de l’environnement, de développement durable, de créationd’emplois. En Région wallonne, le gouvernement a confié les missions d’assistance technique et administrative à la Fondation rurale de Wallonie (FRW) et au Centred’économie rurale. La programmation 2003-2008 est lancée.

Le GAL des communes de Tintigny, Etalle et Meix-devant-Virton a opté pour le thème des relations entre ruraux et néoruraux. A l’origine de ce projet, l’ancien bourgmestre deTintigny, Benoît Piedbœuf, et André Wenkin, directeur du Centre de développement rural (CDR) et responsable de la coopérative Terlux, organisatrice du Marchéfermier d’Ansart2. La future asbl, en voie de constitution, s’appelle « Cuestas »3. Une fois les fiches techniques des onze actions de son Plan de développementstratégique négociées, et signées par les administrations impliquées4, l’asbl pourra engager les sept personnes qui assureront leur mise en application, avec unbudget global de 1 571 000 euros. Démarrage courant 2004, si tout va bien.

Les actions

« Notre région devient la banlieue du Luxembourg, explique André Wenkin. Le coût de l’habitat monte en flèche. La venue d’une population jeune, hautementqualifiée, citadine est en décalage avec le mode de vie traditionnel rural. Deux populations distinctes se croisent sans se rencontrer, leurs représentations de la naturedivergent. Une fracture sociale entre les revenus luxembourgeois et les autres se forge insidieusement. Le défi à relever est de réussir l’intégration de ces groupessociaux. La Gaume est un petit territoire, les associations se connaissent bien et sont très vite mobilisables. »

« La région du Pays de Valvert regorge de ressources naturelles, explique Benoît Piedbœuf, président de Cuestas. Leader est un levier pour la diversification et lapromotion des produits agricoles ; l’éducation à l’alimentation saine ; la création du lien social entre la ferme et son environnement local et régional ; l’implicationdes agriculteurs dans la gestion des sites naturels protégés. » Un circuit de l’eau didactique va relier sources, fontaines, lavoirs et moulins. Objectifs ? Promouvoir etprotéger un patrimoine aquifère exceptionnel. Former les enseignants et des guides locaux au patrimoine naturel. Sur le plan culturel, décentraliser les activités vers lesvillages, investir des lieux inattendus, associer pratiques traditionnelles et innovantes amenées par le Centre culturel de Rossignol, entre autres. Valoriser les cimetières des deuxguerres et créer un espace pour la paix. Une cellule permanente de formation transversale devrait accompagner le personnel concerné par les actions, identifier les besoins en formationdes publics, proposer une aide aux choix de vie scolaire, professionnelle et personnelle. Le bagage du CDR5 et de Losange Fondation en matière de formation sera utile. Un pôle àpréciser.

La nouvelle Halle de Ansart

Le CDR et le marché fermier sont à l’étroit, explique André Wenkin. Le marché reçoit entre 250 et 300 clients réguliers. Identifié par lapopulation comme un élément important pour le village, il fait preuve de lacunes en matière de sécurité. Un projet de construction d’une halle (fin 2004 ?) faitl’objet d’un Plan de développement rural7 (FRW). Ce qui élèverait la capacité d’accueil des producteurs et des consommateurs à 450 personnes. Une halle qui pourraitavoir d’autres fonctions, en lien avec Leader+, soutenir la pluriactivité des agriculteurs, et continuer à rassembler chaque semaine, ruraux et néo-ruraux autour d’unealimentation de qualité.

1. Minimum deux communes contiguës, entre 10 000 et 50 000 habitants, forme juridique reconnue, au moins 50 % de partenaires privés

2. Marché les vendredis de 17 heures à 20 heures, rue du Monument 7 à 6730 Ansart, tél. 063 44 43 49.
3. Une cuesta est un plateau à double pente asymétrique
4. Direction générale de l’Agriculture, Communauté française, Direction générale de l’Action sociale et de la santé, Direction généraledes Ressources naturelles et de l’Environnement. Le dossier complet devrait être déposé auprès des administrations début 2004
5. OISP en informatique, studio graphique, copy-service, service de formation aux entreprises
6. Accompagnement de jeunes, festival rock à Arlon.
7. Programmation 2000-2006, 2e pilier pour l’Union européenne de la Politique agricole commune en faveur du monde rural.

Nathalie Cobbaut

Nathalie Cobbaut

Rédactrice en chef Échos du crédit et de l'endettement

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)