Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Emploi/formation

Une nouvelle « nouvelle ordonnance » pour l’économie sociale bruxelloise

Après Benoît Cerexhe – auteur d’une ordonnance jamais appliquée – il y a quelques années, c’est au tour de Didier Gosuin d’annoncer un texte.

Le monde de Kafka et celui de l'économie sociale : quelques points communs...

Après Benoît Cerexhe – auteur d’une ordonnance jamais appliquée – il y a quelques années, c’est au tour de Didier Gosuin d’annoncer un texte.L’économie sociale bruxelloise a-t-elle inventé le voyage dans le temps? On a en tout cas l’impression que l’histoire se répète puisqu’il y aura bien une «nouvelle nouvelle» ordonnance pour l’«écosoc» dans la capitale. Si on dit «nouvelle nouvelle», c’est qu’un nouveau texte – censé remplacer celui de 2004 consacré aux EI et aux ILDE – avait déjà été annoncé il y a quelques années par le cabinet du ministre de l’Économie de l’époque, Benoît Cerexhe (cDH). On vous passe les détails, mais en appuyant sur le bouton de la machine à remonter le temps, on se rend compte que, dès le début, le texte avait posé question. En 2010, on s’écharpe sur la définition à donner au secteur. En 2011, ce sont les «zones d’ombre» du texte qui sont dénoncées, concernant les critères d’agrément ou le financement. En coulisse, Arnaud Pinxteren, député Écolo de l’opposition, s’active. Il a, lui aussi, un texte à mettre sur la table. Un texte qui inspirera, il l’espère, celui de Benoît Cerexhe.Le 12 octobre 2011, l’ordonnance de Benoît Cerexhe est votée en troisième lecture. Mais très vite, les arrêtés d’exécution posent problème. Trop complexes, ils sont réputés inapplicables. Un problème qui ne sera pas résolu avant la fin de la législature. Lorsqu’il entre en fon...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Après Benoît Cerexhe – auteur d’une ordonnance jamais appliquée – il y a quelques années, c’est au tour de Didier Gosuin d’annoncer un texte.L’économie sociale bruxelloise a-t-elle inventé le voyage dans le temps? On a en tout cas l’impression que l’histoire se répète puisqu’il y aura bien une «nouvelle nouvelle» ordonnance pour l’«écosoc» dans la capitale. Si on dit «nouvelle nouvelle», c’est qu’un nouveau texte – censé remplacer celui de 2004 consacré aux EI et aux ILDE – avait déjà été annoncé il y a quelques années par le cabinet du ministre de l’Économie de l’époque, Benoît Cerexhe (cDH). On vous passe les détails, mais en appuyant sur le bouton de la machine à remonter le temps, on se rend compte que, dès le début, le texte avait posé question. En 2010, on s’écharpe sur la définition à donner au secteur. En 2011, ce sont les «zones d’ombre» du texte qui sont dénoncées, concernant les critères d’agrément ou le financement. En coulisse, Arnaud Pinxteren, député Écolo de l’opposition, s’active. Il a, lui aussi, un texte à mettre sur la table. Un texte qui inspirera, il l’espère, celui de Benoît Cerexhe.Le 12 octobre 2011, l’ordonnance de Benoît Cerexhe est votée en troisième lecture. Mais très vite, les arrêtés d’exécution posent problème. Trop complexes, ils sont réputés inapplicables. Un problème qui ne sera pas résolu avant la fin de la législature. Lorsqu’il entre en fon...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)