Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Jeunesse (Aide à la)

Une « maison pour ados » à Charleroi

A Charleroi, un tout nouveau service à destination des adolescents a ouvert ses portes dans la discrétion. Où l’on reparle de transversalité.

29-10-2010 Alter Échos n° 304
Pexels, mar-newhall

La Maison de l'adolescent a ouvert ses portes en avril dernier. Son premier objectif : proposer aux ados une prise en charge rapide et globale. L'ensemble des acteurs qui gravitent autour des jeunes y est convié pour se rencontrer et échanger.

Elle est née sans faire-part, au mois d'avril, dans la discrétion. La toute première Maison de l'adolescent1 du pays (inspiré d'un modèlefrançais), à Charleroi, a encore une odeur de peinture fraîche. Alberto Mulas, son directeur, insiste sur l'aspect innovant de ce projet, qui, en cas de succès, pourraitêtre transposé.

A la Mado (surnom de la Maison de l'adolescent), on parle de tout, sans tabou. De suicide, de sexualité, de relations conflictuelles avec les parents et de bien d'autres sujets. Un publicde 11 à 25 ans y est reçu quotidiennement. A Charleroi, il y a pléthore de services à destination des jeunes, alors pourquoi cette nouvelle initiative ? Alberto Mulasl'explique simplement : « Cela fait plus de quatre ans que le secteur réfléchit à la transversalité. Il faut coordonner et articuler, tout le monde le dit. Lessecteurs sont très spécialisés, alors il est difficile de rencontrer les problèmes des ados qui, par essence, sont multifactoriels. Nous ne sommes pas une couche deservices en plus, la Mado fait l'interface entre ce qui existe déjà. »

Aujourd'hui, une équipe d'assistants sociaux et d'éducateurs reçoit les je...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Cédric Vallet

Cédric Vallet

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)