Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Un Service d'accrochage scolaire à Wavre, bientôt une antenne à Nivelles ?

De février à juin 2007, le nouveau Service d’accrochage scolaire (SAS) du Brabant wallon1 a accueilli 18 jeunes en moyenne durant 2 mois et demi. Malgré desdifficultés à trouver des fonds, son directeur, Étienne Struys, ne désespère pas de pouvoir ouvrir dans les mois qui viennent une antenne à Nivelles pourcouvrir géographiquement la province. Rencontre et réponse des cabinets concernés.

19-11-2007 Alter Échos n° 240

De février à juin 2007, le nouveau Service d'accrochage scolaire (SAS) du Brabant wallon1 a accueilli 18 jeunes en moyenne durant 2 mois et demi. Malgré desdifficultés à trouver des fonds, son directeur, Étienne Struys, ne désespère pas de pouvoir ouvrir dans les mois qui viennent une antenne à Nivelles pourcouvrir géographiquement la province. Rencontre et réponse des cabinets concernés.L'offre2001, cinq SAS ont vu le jour, rejoints par trois autres en 2002. Décembre 2006, un décret concrétise la volonté de les pérenniser. Février 2007, àl'initiative de l'AMO Carrefour J, celui du Brabant wallon entre en fonction. L'objectif d'en avoir au moins un par province est rempli. Depuis 2001, selon Étienne Struys, aucune étudevéritable n'a évalué le travail de ces projets (toujours) pilotes. À cela, les cabinets concernés, à savoir celui de Catherine Fonck pour l'Aide à lajeunesse2 et celui de Marie Arena pour l'Enseignement3, répliquent qu'une étude de l'Observatoire de la Jeunesse, les rapports pédagogiques etl'évaluation continue menée par un comité d'accompagnement de 30 personnes permettent un retour intéressant.Autre lacune relevée...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)