Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Un an de « tolérance zéro » pour les violences conjugales : un bon début mais un début seulement…

En avril 2006, la circulaire « Tolérance zéro » a vu le jour. Elle s’adresse aux commissariats de polices et aux magistrats, et propose une série derecommandations pour faire évoluer les mentalités et les pratiques en matière d’accueil et de suivi des victimes de violences conjugales. Elle vise aussi à abolir lapolitique des plaintes classées sans suite… et à permettre de donner des sanctions claires aux auteurs de violences conjugales. Un an après sa mise en œuvre, force estde constater, selon l’association Vie féminine1, que si des avancées encourageantes sont perceptibles, beaucoup de questions relatives à l’accueil et au suivi desvictimes restent sans réponses concrètes.

20-04-2007 Alter Échos n° 227

En avril 2006, la circulaire « Tolérance zéro » a vu le jour. Elle s’adresse aux commissariats de polices et aux magistrats, et propose une série derecommandations pour faire évoluer les mentalités et les pratiques en matière d’accueil et de suivi des victimes de violences conjugales. Elle vise aussi à abolir lapolitique des plaintes classées sans suite… et à permettre de donner des sanctions claires aux auteurs de violences conjugales. Un an après sa mise en œuvre, force estde constater, selon l'association Vie féminine1, que si des avancées encourageantes sont perceptibles, beaucoup de questions relatives à l'accueil et au suivi desvictimes restent sans réponses concrètes.Précédant le cancer et les accidents de la route dans le classement des principales causes de mortalité et d'invalidité chez les européennes de 16 à 44ans, les violences domestiques ont longtemps été considérées par la justice comme relevant de la sphère privée. À ce titre, les victimes de cesexactions ne recevaient ni la reconnaissance, ni l'attention requises lors du dépôt de leur plainte.Dès lors, aux actes de violence répétés correspon...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)