Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Les piliers belges

UCL, ULB : ça compte encore sur le CV ?

En Belgique, la piliarisation a historiquement structuré le secteur associatif. Pour autant, les entreprises à profit social semblent accorder de moins en moins d’importance à l’origine – plutôt catholique, laïque ou pluraliste – du diplôme universitaire. Avec des nuances…

Aujourd’hui, sortir de la faculté de l’ULB, plutôt que de l’UCL, détermine moins le parcours professionnel.

En Belgique, la piliarisation a historiquement structuré le secteur associatif. Pour autant, les entreprises à profit social semblent accorder de moins en moins d’importance à l’origine – plutôt catholique, laïque ou pluraliste – du diplôme universitaire. Avec des nuances…

En Belgique, les institutions chrétiennes d’enseignement – du primaire à l’universitaire – ont largement hérité de la sensibilité associative développée par l’Église après la Révolution française. «À partir de 1789, l’État est perçu comme ayant une légitimité absolue pour garantir l’intérêt général. Grande perdante, l’Église n’aura dès lors de cesse de se battre pour restaurer les associations, ces ‘corps intermédiaires’ entre l’État et le citoyen», rappelle Jacques Defourny, professeur au Centre d’économie sociale d’HEC-ULg. «Voyez le cas de la Fopes (Faculté ouverte d’économie politique et sociale) qui émerge comme résultant d’un partenariat entre le Mouvement ouvrier chrétien et l’UCL, afin d’ouvrir une formation supérieure aux cadres de toute la mouvance associative, syndicale et mutuelle du pilier chrétien», illustre le chercheur.
À l’heure de la multiplication des formations postbachelier et des nombreux masters et certificats «interuniversitaires», il devient difficile de cataloguer les candidats.
Née en 1974, la Fopes déploiera un programme de formation qui ne semble pas avoir de véritable équiv...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

En Belgique, la piliarisation a historiquement structuré le secteur associatif. Pour autant, les entreprises à profit social semblent accorder de moins en moins d’importance à l’origine – plutôt catholique, laïque ou pluraliste – du diplôme universitaire. Avec des nuances…

En Belgique, les institutions chrétiennes d’enseignement – du primaire à l’universitaire – ont largement hérité de la sensibilité associative développée par l’Église après la Révolution française. «À partir de 1789, l’État est perçu comme ayant une légitimité absolue pour garantir l’intérêt général. Grande perdante, l’Église n’aura dès lors de cesse de se battre pour restaurer les associations, ces ‘corps intermédiaires’ entre l’État et le citoyen», rappelle Jacques Defourny, professeur au Centre d’économie sociale d’HEC-ULg. «Voyez le cas de la Fopes (Faculté ouverte d’économie politique et sociale) qui émerge comme résultant d’un partenariat entre le Mouvement ouvrier chrétien et l’UCL, afin d’ouvrir une formation supérieure aux cadres de toute la mouvance associative, syndicale et mutuelle du pilier chrétien», illustre le chercheur.
À l’heure de la multiplication des formations postbachelier et des nombreux masters et certificats «interuniversitaires», il devient difficile de cataloguer les candidats.
Née en 1974, la Fopes déploiera un programme de formation qui ne semble pas avoir de véritable équiv...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julie Luong

Julie Luong

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)