Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Transit, le centre enfin sorti de l'ornière évolue vers de nouveaux projets"

26-08-2002 Alter Échos n° 125

Il y a quelques mois, Transit1 faisait parler de lui, en cause± les difficultés financières du centre. Quelques mois plus tard, point sur la situation et présentationde l’évolution du projet lancé il y a sept ans déjà, en septembre 1995.Inscrit dans le cadre des projets de Contrat de Sécurité «plan drogue» du ministère de l’Intérieur, Transit recevait jusqu’il y a peu pratiquement196.961 euros en frais de fonctionnement et 731.285 euros, en frais de personnel. «Le problème auquel le centre a été confronté, explique Muriel Goessens,coordinatrice du projet, est que, comme pour tous les contrats de sécurité, les subsides alloués sont insuffisants et ce sont les communes, responsables desdits projets quidoivent suppléer. Finalement, la Région et le ministère de l’Intérieur ont débloqué des moyens supplémentaires à concurrence de 224.000euros pour la Région et de 182.530 euros pour le ministère de l’Intérieur. »HistoriqueTransit est considéré comme un projet pilote. À l’origine, il est né d’une demande des services de police d’avoir un lieu d’accueil des usagers dedrogues ...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)