Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Logement

Tivoli, quartier durable ou clivant ?

Logements passifs, recyclage des eaux grises, panneaux solaires… Le futur quartier durable «Tivoli» veut réinventer l’habitat urbain. Le début des travaux est prévu pour août 2016. Mais le projet souffre de nombreux écueils.

A Laeken, Greenbizz, Greenbizz. Signes particuliers? C’est le premier incubateur bruxellois à disposer d’ateliers de production.

Logements passifs, recyclage des eaux grises, panneaux solaires... Le futur quartier durable «Tivoli» veut réinventer l’habitat urbain. Le début des travaux est prévu pour août 2016. Mais le projet est confronté à de nombreuses critiques pour son absence de vision en termes de cohésion sociale. New York a son fer à repasser, Bruxelles a son grille-pain. Niché en bordure du canal, sur le site de Tour et Taxis, le nouvel immeuble de Bruxelles Environnement est l’un des plus grands ensembles de bureaux passifs en Europe, une référence en matière de construction durable. Mais cet écrin, ouvert il y a deux ans, n’est que la première structure d’un nouveau quartier durable en pleine ville. Baptisé «Tivoli Green City», il concentrera 450 logements, abritera deux crèches, auxquelles s’ajouteront des commerces, des équipements collectifs, un grand parc de 20 hectares et un pôle économique dédié aux entreprises vertes.Tiré du nom d’une rue d’un quartier populaire et dense du bas de Laeken encore marqué par son passé industriel, «Tivoli» se développe sur un ancien site d’entreposage, entre les rues de Molenbeek, de Wautier, du Tivoli, Claessens et Lefèvre. Il se situe dans la zone du canal considérée comme stratégique pour le redéploiement socio-économique. Au milieu des années 2000, deux des trois parcelles du site furent acquises par la Société de développement pour la Région de Bruxell...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Logements passifs, recyclage des eaux grises, panneaux solaires... Le futur quartier durable «Tivoli» veut réinventer l’habitat urbain. Le début des travaux est prévu pour août 2016. Mais le projet est confronté à de nombreuses critiques pour son absence de vision en termes de cohésion sociale. New York a son fer à repasser, Bruxelles a son grille-pain. Niché en bordure du canal, sur le site de Tour et Taxis, le nouvel immeuble de Bruxelles Environnement est l’un des plus grands ensembles de bureaux passifs en Europe, une référence en matière de construction durable. Mais cet écrin, ouvert il y a deux ans, n’est que la première structure d’un nouveau quartier durable en pleine ville. Baptisé «Tivoli Green City», il concentrera 450 logements, abritera deux crèches, auxquelles s’ajouteront des commerces, des équipements collectifs, un grand parc de 20 hectares et un pôle économique dédié aux entreprises vertes.Tiré du nom d’une rue d’un quartier populaire et dense du bas de Laeken encore marqué par son passé industriel, «Tivoli» se développe sur un ancien site d’entreposage, entre les rues de Molenbeek, de Wautier, du Tivoli, Claessens et Lefèvre. Il se situe dans la zone du canal considérée comme stratégique pour le redéploiement socio-économique. Au milieu des années 2000, deux des trois parcelles du site furent acquises par la Société de développement pour la Région de Bruxell...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

En savoir plus

Logements passifs, recyclage des eaux grises, panneaux solaires... Le futur quartier durable «Tivoli» veut réinventer l’habitat urbain. Le début des travaux est prévu pour août 2016. Mais le projet est confronté à de nombreuses critiques pour son absence de vision en termes de cohésion sociale. New York a son fer à repasser, Bruxelles a son grille-pain. Niché en bordure du canal, sur le site de Tour et Taxis, le nouvel immeuble de Bruxelles Environnement est l’un des plus grands ensembles de bureaux passifs en Europe, une référence en matière de construction durable. Mais cet écrin, ouvert il y a deux ans, n’est que la première structure d’un nouveau quartier durable en pleine ville. Baptisé «Tivoli Green City», il concentrera 450 logements, abritera deux crèches, auxquelles s’ajouteront des commerces, des équipements collectifs, un grand parc de 20 hectares et un pôle économique dédié aux entreprises vertes.Tiré du nom d’une rue d’un quartier populaire et dense du bas de Laeken encore marqué par son passé industriel, «Tivoli» se développe sur un ancien site d’entreposage, entre les rues de Molenbeek, de Wautier, du Tivoli, Claessens et Lefèvre. Il se situe dans la zone du canal considérée comme stratégique pour le redéploiement socio-économique. Au milieu des années 2000, deux des trois parcelles du site furent acquises par la Société de développement pour la Région de Bruxell...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Rafal Naczyk

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)