Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Bien que la décision ait mis quelque temps à être connue du public, nous pouvons annoncer aujourd’hui l’existence d’une jurisprudence en matière de réquisitiond’immeubles abandonnés.
Le Juge de Paix de Florennes a en effet ordonné – pour la première fois en Belgique – la réquisition d’un logement par jugement du 18 novembre 19971.
L’action avait été intentée par Jacques Rousselle, bourgmestre de Philippeville. Le propriétaire incriminé ne s’est pas présenté à l’audienceet ne s’est pas non plus fait représenter.
Les travaux de rénovation du logement seront exécutés par la commune et à ses frais. La réquisition durera 9 ans. L’immeuble sera donc affecté au logement depersonnes mal logés. Il sera rendu au propriétaire, «dans l’état où il se trouve après les travaux, compte tenu néanmoins d’un usage normal deslieux».
1 Mettant ainsi en œuvre l’Arrêté Royal du 6 décembre 1993 (dit arrêté Onkelinx) réglant le droit de réquisition d’immeubles abandonnésvisé à l’article 134 bis de la loi communale.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)