Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Rénovation légère des logements sociaux bruxellois : programme 98”

06-04-1998 Alter Échos n° 27

Eric Tomas, Secrétaire d’Etat au Logement en Région bruxelloise, poursuit son programme de rénovation légère des logements sociaux qui devrait encore durer 2à 3 ans. Afin d’illustrer son propos, il a choisi le Foyer Laekenois pour organiser une conférence de presse, ce 23 mars. Cette année, le Ministre a mis l’accent sur la luttecontre le monoxyde de carbone1. En effet, sur les 200 millions dégagés, 120 seront consacrés à cette fin. Les 80 autres seront affectés à :
n la mise en conformité d’installations électriques (38 497 381 francs) ;
n le remplacement de châssis (7 670 110 francs) ;
n des rénovations légères diverses dans deux cités-jardins dont l’état de délabrement est criant : «La Roue» et le «Bon air» (34 387150 francs).
«La priorité accordée aux installations de gaz, explique Eric Tomas, est la suite logique de l’enquête qui a été menée auprès de l’ensemble dessociétés avec la collaboration du Centre Antipoison. L’objectif était de dresser un inventaire global du parc d’appareils au gaz et des rénovations nécessaires.L’enquête avait été précédée par un cycle de formations des techniciens des sociétés et une distribution de dépliants aux locataires delogements sociaux afin de les sensibiliser à la visite d’un technicien chargé de la vérification des appareils à gaz.» Toutes les sociétés n’ont pas puterminer leur inventaire, aussi, pour celles-là, leurs projets seront intégrés dans le programme de 1999. le Centre Antipoison s’occupera du suivi des travaux en collaborationavec les services techniques de la Société du Logement de la Région bruxelloise (SLRB).
Parallèlement, le Ministre compte mettre à contribution le nouveau programme de transition professionnelle (PTP). Le Gouvernement bruxellois a décidé de consacrer unbudget de 24 millions pour développer l’emploi dans le secteur du logement social, et ce dans deux domaines : l’entretien du patrimoine des sociétés et celui de la gestion desconflits. Le ministre signale cependant que «le projet doit encore être précisé et soumis aux services de l’ORBEM». Quinze ouvriers devraient êtreaffectés à l’entretien des abords, des communs, à la peinture des châssis, etc. Ce programme s’inscit dans le cadre de l’insertion socio-professionnelle de personnes peu ouinfra-qualifiées et pourrait aboutir à terme à un engagement auprès d’une société de logement social.
Quant à la gestion de conflits, le Foyer Laekenois envisage déjà la création d’une asbl de gestion de conflits, qu’il s’agisse de tensions entre la sociétéet un locataire ou entre locataires.
1 En 1997, 200 millions avaient été consacrés à la rénovation et la mise en conformité des installations électriques, de gaz et de chauffage ; àl’aménagement d’une salle de douche ou d’une salle de bain indépendante dans les logements ; l’isolation thermique et accoustique et notamment le remplacement des châssis et desvitrages.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)