Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Culture

Quand le hip-hop rencontre la sociologie

Ce samedi 2 avril, avait lieu, près de Liège, l’Urban Mouv’, un évènement initié par des rappeurs de la maison des jeunes, « l’Atelier ». L’objectif : valoriser la culture hip-hop auprès du public et notamment auprès des « intellectuels ».

06-04-2016

Ce samedi 2 avril, avait lieu, près de Liège, l’Urban Mouv’, un évènement initié par des rappeurs de la maison des jeunes, « l’Atelier ». L’objectif : valoriser la culture hip-hop auprès du public et notamment auprès des « intellectuels ».

« On nous a pris pour des jeunes islamistes alors forcément on n’était pas content, on était frustré d’avoir été si mal compris. Mais au lieu de tout casser, on a décidé de réagir et de montrer qu’avec le hip-hop, il y a une vraie réflexion. C’est comme ça que tout a commencé » déclare Ak-flow, un jeune rappeur issu de la Maison des Jeunes de Saint-Nicolas, « L’Atelier ». C’est en 2014, à la Foire du livre politique de Liège, qu’Ak-flow et les membres de son groupe, « Ambiance Néfaste » ont présenté un de leurs textes, abordant les violences subies par les musulmans pendant la guerre de Bosnie-Herzégovine. Une partie du public alors, a ressenti ce texte comme trop radical.

Suite à cela et plus largement, face au manque de reconnaissance et à la mauvaise image dont souffre la culture hip-hop, ils ont décidé de s’interroger sur leur art, leur moyen d’expression. Ils choisissent donc d’aller à la rencontre d’un monde qu’ils n’ont pas l’habitude de côtoyer, celui des « intellectuels ». Après plusieurs échanges, un constat s’impose : si la démarche est différente, le hip-hop et la sociologie aborde des thématiques semblables.

Ainsi est n...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Marie Jauquet

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)