Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

“Primes pour la formation de 3 000 décrochés scolaires wallons”

23-11-1998 Alter Échos n° 41

Dans le cadre du rapprochement des politiques d’emploi des différents états européens dans lequel la Belgique s’est engagée depuis près d’un an, le Pland’accompagnement des chômeurs (PAC) est sur le point d’être modifié pour «offrir un nouveau départ» aux jeunes dans les six mois qui suivent leurscolarité. Le PAC comprendra donc, en plus du suivi et de l’orientation classiques, l’organisation à leur intention d’actions de formation au niveau régional.1
Pour les jeunes qui n’ont pas terminé leur scolarité obligatoire, la Région wallonne2 est en train de finaliser le projet «Enjeu 3.000». Il s’agit, en partenariatavec le Forem3, de lancer en janvier et à plusieurs reprises ensuite, un appel à projet à l’attention de tous les opérateurs de formation agréés. Les 3000dossiers retenus donneront droit à un «incitant» pour l’opérateur de 75.000 francs par stagiaire non diplômé du secondaire.
Les actions de formation en question devront répondre à trois conditions :
n un ancrage concret dans l’emploi (contrat d’apprentissage, PFI, contrat d’intérim, stage dans le cadre de clauses sociales, etc.),
n une qualité pédagogique garantissant une qualification,
n et un accent sur la guidance sociale.
Cette manière de procéder a été privilégiée à l’organisation de nouveaux types de formations pour mettre l’accent sur le qualitatif enréorientant l’offre vers un public particulier au lieu de simplement l’accroître. Elle veut valoriser les initiatives des opérateurs de terrain plutôt qu’un nouveaudispositif.
La publicité d’Enjeu 3000 sera faite dès l’approbation par le Comité de gestion du Forem de la procédure de sélection des demandes, soit dans le courant du mois dedécembre.
1 Le Parlement fédéral doit encore approuver le projet de loi «relatif au Plan d’action belge pour l’emploi 1998 et portant des dispositions diverses» et le parlement wallonl’accord de coopération y relatif. Le Conseil économique et social de la Région wallonne a remis à ce propos son avis A.574 le 26 octobre (CESRW, rue du Vertbois 13Cà 4000 Liège, tél. : 04/232 98 11, fax : 04/232 98 10).
2 Cabinet du ministre de l’Emploi et de la Formation J.-Cl. Van Cauwenberghe, rue du Moulin de Meuse 4 à 5000 Namur, tél. : 081/23 47 11, fax : 081/23 47 64.
3 FOREm, Mme Maryse Menu, bd Tirou 104 à 6000 Charleroi, tél : 071/20 65 94, fax : 071/20 64 99.

Alter Échos

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)