Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Pour cent culturel dans le logement social : première réalisation à Laeken

Le 12 mai, une première réalisation a été dévoilée dans le cadre du pour cent culturel dans le logement social. Le « Musée duRéverbère » a été inauguré à Laeken. Création des artistes Nathalie Mertens et Christophe Terlinden de l’asbl Tilt, il a pris place entreles numéros 75 et 87 de la rue Delva. L’œuvre ou « musée » consiste en une installation lumineuse de 16 réverbères d’époques et demodèles différents. Ils sont installés devant les façades de logements sociaux (fraîchement rénovés) du Foyer laekenois.

27-07-2005 Alter Échos n° 166

Le 12 mai, une première réalisation a été dévoilée dans le cadre du pour cent culturel dans le logement social. Le « Musée duRéverbère » a été inauguré à Laeken. Création des artistes Nathalie Mertens et Christophe Terlinden de l’asbl Tilt, il a pris place entreles numéros 75 et 87 de la rue Delva. L’œuvre ou « musée » consiste en une installation lumineuse de 16 réverbères d’époques et demodèles différents. Ils sont installés devant les façades de logements sociaux (fraîchement rénovés) du Foyer laekenois.

Projet pilote réalisé dans le cadre de la « Cellule du pour cent culturel dans les logements sociaux » de la SLRB (Société du logement de la Régionde Bruxelles-Capitale)1, l’œuvre d’art « s’inscrit directement dans l’optique des actions entreprises pour améliorer le cadre de vie et lesrapports sociaux dans les logements », précise-t-on à la SLRB. Deux espoirs sous-tendent ce projet :

> « que les locataires s’approprient leur œuvre, et à travers elle leur logement et leur environnement ;

> qu’ils se soient parlé, qu’ils aient débattu, discuté, ferraillé, qu’ils se soient disputés mais aussi amusés, qu’ils aientpartagé, échangé et qu’il en reste quelque chose. »

Financièrement, le système consiste à investir 1 % (2 millions d’euros) du budget du programme quadriennal d’investissement du logement social de la Régionbruxelloise dans l’intégration d’œuvres d’art. Par ce biais, le secrétaire d’État au Logement, Alain Hutchinson2, souhaite recréerdu lien social, permettre aux habitants d’être fiers de leurs logements, même s’ils sont sociaux. La propriété du Musée du Réverbère aété cédée aux musées de la Ville de Bruxelles, afin que cette dernière en assure la conservation et la promotion. Chaque œuvre est conçue pourdix ans. « Ce délai écoulé, en concertation avec les sociétés de logements, les locataires, les artistes, il peut être décidé de lasupprimer, ou de prolonger son existence », déclare le secrétaire d’État. Et de préciser : « Rien n’est jamais intangible, et il n’est pasquestion de faire porter à des locataires sociaux une esthétique, des images endossées par des locataires qui ont disparu, déménagé… »

Le Foyer laekenois3, qui accueille la première œuvre, ne compte pas en rester là. Un autre projet artistique devrait voir le jour à la Citémodèle. Par ailleurs, la société de logement social a décidé d’incorporer des œuvres d’art dans des lieux publics. Pascal Naples, présidentdu Foyer : « Nous allons consacrer, de manière récurrente, un pour mille de la recette loyer, soit en 2004 plus de 6.000 euros, à l’acquisition d’œuvresréalisées par des artistes, professionnels ou amateurs, domiciliés sur Bruxelles-Ville. La sélection des œuvres fera l’objet d’un concours. »

Dans les mois à venir, deux autres réalisations verront le jour dans le cadre du pour cent culturel : l’installation Rubis d’Arnaud Théval, au Foyer ixellois, etun caisson lumineux de Marin Kasimir, au Foyer schaerbeekois.

1. SLRB, Cellule du pour cent culturel dans les logements sociaux, rue Jourdan 45-55 à 1060 Bruxelles, tél. : 02 533 19 11, fax : 02 533 19 00, site : www.slrb.irisnet.be, contacts : Carine Potvin et Maïté Leturcq.
2. Cabinet d’Alain Hutchinson, bd du Régent 21-23 à 1000 Bruxelles, tél. : 02 506 34 11, fax : 02 511 88 59, site : http://www.hutchinson.irisnet.be
3. Le Foyer laekenois – Cité modèle à 1020 Bruxelles, tél. : 02 479 00 48, fax : 02 478 49 36.

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)