Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Santé

Plan de relance bruxellois : un traitement différencié dans le social-santé ?

Des mesures prévues pour le «social-santé» dans le cadre du plan de relance et de redéploiement bruxellois seraient tombées à l’eau. Du côté de certaines fédérations du secteur de l’ambulatoire, les dents grincent.

© Flickrcc Kevin Dooley

Le 7 juillet 2020, Bruxelles présentait son «plan de relance et de redéploiement», destiné à faire face aux conséquences de la pandémie de Covid-19. Dans les documents distribués à l’époque, le gouvernement bruxellois en avait tout d’abord profité pour détailler les mesures urgentes de soutien aux personnes et aux entreprises prises en avril et mai 2020. Avant de lister une série de mesures comprises dans le plan. Parmi elles, certaines mesures concernaient le secteur «social-santé», fortement mis à contribution par la pandémie. «On en trouvait qui étaient déjà chiffrées, bétonnées, on parlait de ‘volet 1’, explique Alain Willaert, coordinateur général du Conseil bruxellois de coordination sociopolitique (CBCS), qui coordonne les travaux de l’Interfédération des secteurs social-santé ambulatoire (IFA). Mais d’autres, le ‘volet 2’, ne l’étaient pas et dépendaient du conclave budgétaire…»

Dans le secteur de l’ambulatoire, cette incertitude n’inquiète pourtant pas trop. Dans certains cas, les mesures dépendant du conclave viennent en effet pérenniser des dispositifs qui avaient vu le jour en 2020, via les mesures d’urgence Covid. «On s’est dit: ‘C’est ficelé’, ça va le faire, ils ne nous ont tout de même pas financés en 2020 via les mesures d’urgence pour ensuite ne plus rien faire», raconte Julie Kesteloot, coordinatrice des membres bruxellois de la Fédération des services soc...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Julien Winkel

Julien Winkel

Journaliste (emploi et formation)

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)