Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

Phase 3 du plan logement bruxellois : accueil positif du RBDH

La ministre bruxelloise Françoise Dupuis, en charge du Logement1, a présenté la phase 3 du Plan logement : il concerne 1 163 nouveaux logements. Le RBDH-BBRoW(Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat)2 accueille positivement la nouvelle.

04-05-2007 Alter Échos n° 228

La ministre bruxelloise Françoise Dupuis, en charge du Logement1, a présenté la phase 3 du Plan logement : il concerne 1 163 nouveaux logements. Le RBDH-BBRoW(Rassemblement bruxellois pour le droit à l’habitat)2 accueille positivement la nouvelle.

Ce 19 avril, la ministre Dupuis a présenté à la presse la troisième phase du Plan logement qui prévoit la construction de 5 000 nouveaux logements (3 500 de typesocial et 1 500 moyens). Pour rappel, la phase 2 avait été initiée en juin 2006 et la phase 1 en juin 2005. Cette nouvelle phase comprend 1 163 logements supplémentaires.”Ils viennent s’ajouter aux 1 500 logements qui sont déjà en cours d’élaboration, déclare la ministre. À cet égard, quatre projets font l’objet d’unpermis d’urbanisme, et les premières pierres du Plan régional du logement seront posées avant les congés du bâtiment.”

Les projets

La ministre explique l’ajout massif de logements par la réalisation d’une étude des terrains publics constructibles disponibles et la volonté politique des partenaires,à savoir les communes, à affecter lesdits terrains au plan régional.

La Société de logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB) s’est vu confier – en toute logique – le plus gros du morceau, soit la construction de 910 logements :
• 300 logements sociaux en partenariat avec la commune d’Anderlecht, sur trois sites différents – dont 200 le long de la route de Lennik qui mène à l’hôpital Erasme ;
• 90 logements moyens sur un terrain de la commune d’Evere ;
• 340 sur trois sites de la Régie régionale à Schaerbeek, Woluwe-Saint-Lambert et Anderlecht ;
• 180 sur un terrain de Bruxelles-Ville.

Pour sa part, la Société de développement de la Région de Bruxelles-Capitale (SDRB) s’est vu confier un chantier de 43 logements moyens sur un terrain lui appartenant.La ministre n’a pas été sourde au souhait manifesté par la SDRB de participer au Plan logement.
Enfin, la Société régionale d’investissement bruxellois (SRIB) construirait 210 logements sociaux : 90 sur un terrain de la Régie régionale et 120 sur troisterrains appartenant à la Ville de Bruxelles.

Nouvelle procédure

Tous ces projets feront l’objet d’une nouvelle procédure où seront clairement distingués “marché d’architecture” et “marché deconstruction”. Il s’agit d’accorder plus de place à l’intervention de l’architecte et à la consultation.

Les étapes des marchés se dérouleront comme suit :
• un appel ouvert à la conception sera lancée à destination des bureaux d’architecture ;
• les candidats les plus intéressants seront sélectionnés ;
• il leur sera demandé un avant-projet sur la base du programme définitif élaboré entre-temps ;
• l’avant-projet sera sélectionné et le marché de conception attribué ;
• l’élaboration du projet définitif se fera en partenariat avec les différents acteurs concernés ;
• l’appel ouvert sera ensuite lancé pour le “marché de construction” ;
• le marché de construction sera ensuite attribué.

Plus de consultation

En matière de consultation, une plate-forme sera mise sur pied pour chaque projet. “Il s’agit d’un outil souple regroupant les instances communales et régionales qui serontchargées de suivre le dossier, explique la ministre. Les usagers, acteurs, intervenants du quartier pourront également y être associés. En fonction de la situation locale,certaines institutions pourraient aussi y prendre part. »

Précisons que cette plate-forme restera en place durant tout le processus : quatre rencontres d’une journée par projet. « Elle permettra une meilleure communication entre lesacteurs du dossier, un travail plus pointu sur la définition, un dialogue permanent, et elle aura un effet didactique par rapport à l’intervention d’une construction dans un quartier »,commente Françoise Dupuis.

Vue du terrain

Le RBDH – qui vient de consacrer le dossier de son dernier Article 23 au Plan – trouve positif que d’autres communes bougent enfin, en particulier Anderlecht. Il apprécie aussi lesnouvelles procédures. “La ministre a su tirer la leçon de la première phase-test. La mise sur pied d’une plate-forme de concertation tout au long du processus estégalement intéressante. Avec les commissions de concertation, les projets sont le plus souvent déjà bouclés. Maintenant, il faut être sûr que dans lapratique ce sera vraiment de la concertation et pas une simple information”, conclut prudemment Werner Van Mieghem du RBDH.

1.Cabinet de Françoise Dupuis, bd du Régent 21-23 à 1000 Bruxelles –
tél. : 02 506 33 15.
2. RBDH-BBRoW, rue du Grand Serment 2/1 à 1000 Bruxelles –
tél. : 02 502 84 63 – courriel : rbdh@skynet.be.

Baudouin Massart

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)