Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Archives

"Parmi ses nouvelles orientations, le gouvernement wallon propose la refonte des CSEF"

12-02-2001 Alter Échos n° 91

La presse quotidienne annonçait la suppression des Comités subrégionaux pour l’emploi et la formation (CSEF) à la suite de l’approbation par le gouvernement wallon le25 janvier de sa note d’orientation sur le marché du travail (voir dépêche ci-dessus). “Je ne sais pas encore ce que va devenir l’appellation même de CSEF, réagit laministre1, mais il est certain qu’avec le nouveau service public de l’emploi, qui organisera aussi au niveau sous-régional la distinction entre sa partie ‘régisseur-ensemblier’ et sesparties ‘opérateur’, nous voulons proposer aux partenaires sociaux et aux opérateurs d’insertion un autre rôle au niveau sous-régional que ce que leur permettentactuellement CSEF, CEFE et CSRC2.”
La ministre entend aboutir à quelque chose de plus simple, qui soit clairement relié au SPE, qui consacre la reconnaissance des partenaires du SPE tout en les responsabilisant.
> Les “missions de support” des actuels CSEF, ainsi que leur personnel, devront intégrer le SPE “régisseur-ensemblier” : analyse des besoins du marché de l’emploi etpropositions et avis quant à l’offre de formation.
> Un Comité consultatif rassemblera paritairement les partenaires sociaux au niveau sous-régional. Il “validera” ces analyses, avis et propositions, ainsi que le plan d’action annueldu SPE sous-régional.
> Ce Comité sera complété paritairement de représentants des opérateurs locaux d’insertion, qui accompagneront la coordination par le SPE du nouveau dispositifd’insertion et l’information sur l’offre sous-régionale.
“Les CSEF, CEFE et CSRC, précise la note d’orientation, cesseront donc d’exister sous leur forme actuelle au bénéfice d’un organe consultatif à deux étages avec unseul président.”
“C’est là qu’on voit la cohérence de l’ensemble du schéma proposé, commente la ministre. La distinction entre les différentes entités du SPE etl’articulation à une concertation à deux étages avec les partenaires sociaux et avec les opérateurs d’insertion. Les principes d’organisation sont les mêmes àl’échelle de la Région et au niveau sous-régional. Le premier étage, avec les partenaires sociaux, gère le SPE en tant qu’entreprise au niveau régional etdonne ses avis au niveau sous-régional sur l’ensemble des matières de l’emploi et de la formation, et le second, ouvert aux opérateurs, s’ancre sur les missions de service publicet prépare la transition.”
1 Cab. : Rue Moulin de Meuse 4 à 5000 Namur, tél. : 081 23 47 11, fax : 081 23 47 78.
2 CEFE : Commission emploi-formation-enseignement ; CSRC : Commission sous-régionale de coordination du Parcours d’insertion.

Thomas Lemaigre

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)