Alter Échosr
L'actualité sociale avec le décodeur

Santé

Parcours urbains, parcours de soins

Maguelone Vignes, sociologue à l’Université Saint-Louis, étudie l’itinéraire de personnes séropositives à Bruxelles.

Maguelone Vignes, sociologue à l’Université Saint-Louis, étudie l’itinéraire de personnes séropositives à Bruxelles et à Rouen.

« Moi, c’est mon chemin, c’est le chemin de l’hôpital. » Claude, diagnostiqué depuis vingt ans, est l’un des nombreux patients rencontrés par Maguelone Vignes, sociologue à l’Université Saint-Louis, dans le cadre d’une thèse en cours sur les parcours urbains de soins de personnes séropositives. « Ce trajet vers l’hôpital était très particulier. (…) Parce que ce jour-là je me disais : ça y est, c’est le trajet régulier à faire », lui confie aussi Éric, diagnostiqué depuis deux ans.
Depuis la fin des années 90 et la mise sur le marché des antirétroviraux, le VIH/sida s’apparente de plus en plus à une maladie chronique. Être diagnostiqué séropositif aujourd'hui n’est plus synonyme d’une sentence de mort à court ou relativement moyen terme, mais plutôt de dépendance à la médecine. Si le sida provoque un vieillissement prématuré – les séropositifs développent souvent des maladies liées à l’âge en moyenne dix ou quinze ans plus tôt que les séronégatifs –, l’espérance de vie de ces patients s’est considérablement améliorée dans nos pays occidentaux. Comme d’autres personnes souffrant d’affections de longue durée, ils doivent donc apprendre à composer avec la maladie et les recours aux soins pour aménager leur vie sociale, professionnelle, leur emploi du temp...

La suite de cet article est réservé à nos abonnés

Abonnez-vous et accédez à l'intégralité de nos contenus et archives en ligne

Déjà abonné ?

Sandrine Warsztacki

Sandrine Warsztacki

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)