Alter Échosr
Regard critique · Justice sociale

Les Tournières : une coopérative immobilière « hors format »

En 2003, le centre culturel alternatif Barricade1 situé dans le quartier Pierreuse, un des principaux centres de la vie associative liégeoise, est menacéd’expulsion par le propriétaire à la suite de la vente publique des bâtiments qu’il occupe. Les acteurs de cette association vont profiter de ce moment de crise pourtrouver une solution concrète au sauvetage de Barricade en s’appuyant sur l’idée déjà bien réfléchie de monter un projet pour lutter contre laspéculation immobilière. Quelle(s) réponse(s) structurelle(s) peut-on apporter au maintien vital d’une vie associative et sociale menacée parl’évolution du marché immobilier ? Comment garantir l’accès à un espace nécessaire aux initiatives associatives locales garantes d’une dynamiqueurbaine et de mixité sociale ? Des questions qui seront l’élément déclencheur d’une dynamique qui se poursuit encore aujourd’hui et est appelée à seprolonger.

21-04-2006 Alter Échos n° 206

En 2003, le centre culturel alternatif Barricade1 situé dans le quartier Pierreuse, un des principaux centres de la vie associative liégeoise, est menacéd’expulsion par le propriétaire à la suite de la vente publique des bâtiments qu’il occupe. Les acteurs de cette association vont profiter de ce moment de crise pourtrouver une solution concrète au sauvetage de Barricade en s’appuyant sur l’idée déjà bien réfléchie de monter un projet pour lutter contre laspéculation immobilière. Quelle(s) réponse(s) structurelle(s) peut-on apporter au maintien vital d’une vie associative et sociale menacée parl’évolution du marché immobilier ? Comment garantir l’accès à un espace nécessaire aux initiatives associatives locales garantes d’une dynamiqueurbaine et de mixité sociale ? Des questions qui seront l’élément déclencheur d’une dynamique qui se poursuit encore aujourd’hui et est appelée à seprolonger.

La solution trouvée a été de racheter les bâtiments qu’occupaient Barricade au travers d’une coopérative immobilière d’un nouveau typecouplée à une asbl sœur poursuivant des projets de sensibilisation. Son nom : Les Tournières2. Elle sera créée en février 2003 avec pourstatut celui de société coopérative à finalité sociale et pour objet :

• d’acquérir des bâtiments, ou des terrains, afin de les mettre à la disposition d’associations et de collectifs impliqués sur le terrain social, culturel,environnemental, de l’insertion professionnelle, de l’économie, de l’économie sociale et de l’éducation permanente ;
• de restaurer et rénover ces bâtiments, ou d’aménager ces terrains, avec le souci de mettre en œuvre les techniques et les matériaux les plus respectueux del’environnement ;
• d’affecter tout ou partie des bâtiments à du logement social, à loyer modéré ou normal ;
• d’organiser ou de favoriser des formations professionnelles dans le cadre de la restauration, la rénovation et l’entretien de ces bâtiments, ou de l’aménagement de cesterrains ;
• de lancer des projets de type social, culturel, environnemental, d’insertion professionnelle, d’économie, d’économie sociale ou d’éducation permanente.

La Tanière

Créée en 2004, la Tanière des Tournières est l’asbl  » sœur  » qui soutient le projet des  » Tournières  » en créant des activités etprojets de sensibilisation. Depuis sa création, les Tournières a mené à bien les projets suivants :

• Acquisition de deux bâtiments dans le quartier de Pierreuse à Liège, hébergeant le centre culturel Barricade, la librairie Entre-Temps, le Groupe d’AchatCommun, l’association Bawet de promotion et de formation aux logiciels libres, ainsi que d’autres groupes d’action culturelle.

• Acquisition d’un terrain dans le centre de Liège et développement d’une friche écologique ;

• Acquisition et réhabilitation complète d’une maison dans le quartier de Pierreuse à Liège, occupée d’une part par un kot à projetsOxfam et d’autre part par des associations actives dans l’aide aux réfugiés et de promotion du commerce équitable ;

• Acquisition de quatre petits immeubles dans le quartier de Pierreuse dans le cadre du plan triennal du logement 2004-2006 de la Ville de Liège. L’opération consiste enla rénovation complète de quatre maisons en vue de la création de trois logements d’insertion, deux logements de transit et une épicerie sociale.L’acquisition, faite en 2005, permettra la rénovation de ces logements.

Prendre « part » au logement

L’originalité des Tournières est que le capital est constitué d’apports de citoyens sensibilisés par les objectifs du projet.

Un appel aux réseaux militants (associations, comité de quartier, etc.) et le bouche-à-oreille ont permis de recueillir les fonds nécessaires au lancement du premierachat. La motivation des épargnants placeurs est de combiner éthique et social. « Éthique », car ce placement n’alimente pas des fonds de pensions qui poursuivent desobjectifs de profit ; et « social » car les fonds sont destinés à des projets de rénovation de logements.

Actuellement,  » Les Tournières  » compte près de 240 coopérateurs, ayant investi un montant total avoisinant les 150.000 euros. Régulièrement de nouveauxcoopérateurs, informés et séduits par les objectifs du projet rejoignent ses promoteurs.

Les coopérateurs sont d’origines diverses, en termes d’âge, de sexe et de revenus. Ils sont tous désireux d’affecter des moyens à des projets qui ontdu sens et améliorent leur cadre de vie. Ils proviennent essentiellement du quartier de Pierreuse à Liège dans lequel le projet a été lancé et du mondeassociatif liégeois.

Développements futurs

Avec le soutien du ministère de l’Économie de la Région wallonne, la possibilité d’essaimer ce type de structure immobilière sociale est actuellementà l’étude. Une multitude de contacts avec des associations dans des quartiers populaires sont pris, et chaque cas est étudié en lien étroit avec lesréalités locales et sociales de ces quartiers (tissu associatif, population, besoins non rencontrés).

Par ailleurs, Les Tournières sont en train de finaliser un guide méthodologique qui pourra servir de référence à tous ceux qui sont prêts à selancer dans ce montage de projets en attirant l’épargne de proximité sous forme de part de coopérateur à finalité sociale et faire émerger un nouveautype de logement social, associatif, participatif et indépendant de toutes autorités publiques.

Affirmer une structure pilote

En plus du développement de différents projets immobiliers (plusieurs nouvelles acquisitions) où les Tournières est un acteur direct, central et concret, lacoopérative compte se positionner également en tant que structure pilote pour la réalisation d’une autre série de projets. Ceux-ci pourront alors se réaliser enprenant le système de la coopérative et de l’épargne éthique comme modèle. Ceci se fera dans la continuité des activités et de la prise de contacts de2005, en mettant toujours la priorité sur le social, sur la revalorisation des quartiers et sur des projets d’économie sociale et d’habitat groupé.

Reliance et coordination des  » bâtisseurs  » de l’économie sociale

« Depuis la création de la société coopérative les Tournières, une dynamique d’acquisition et de rénovation de logement a étéprivilégiée, explique Fabrice Collignon, responsable du suivi de projet. Pour effectuer les travaux de remise en état des bâtiments, la coopérative a recoursà divers sous-traitants. »

Dans la mesure du possible, une priorité est accordée aux opérateurs d’économie sociale (des EFT principalement). Mais ceux-ci sont dispersés et necouvrent pas toujours l’ensemble des métiers du bâtiment. Et, investis de missions de formation et d’insertion, ces opérateurs ont par ailleurs peu de temps àconsacrer à la prospective commerciale et à la gestion proactive.

L’opportunité et la pertinence d’une coordination des acteurs se présentent donc avec acuité. Elle permettrait de rassembler des acteurs qui combinent unepréoccupation sociale et une préoccupation de développement durable (plafonnage à l’argile, panneaux solaires, utilisation rationnelle de l’énergie,etc.) tant chez le donneur d’ordre que chez l’opérateur.

1. Asbl Barricade, 19-21, rue Pierreuse à 4000 Liège – tél. : 04 222 06 22 – barricade@skynet.be

2. Les Tournières scrlfs, rue Pierreuse 19/21 B à 4000 Liège – tél. : 04 221 01 32 –info@lestournieres.be

Agence Alter

Pssstt, visiteur, visiteuse du site d'Alter Échos !

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, notamment ceux en lien avec le Covid-19, pour le partage, pour l'intérêt qu'ils représentent pour la collectivité, et pour répondre à notre mission d'éducation permanente. Mais produire une information critique de qualité a un coût. Soutenez-nous ! Abonnez-vous ! Et parlez-en autour de vous.
Profitez de notre offre découverte 19€ pour 3 mois (accès web aux contenus/archives en ligne + édition papier)